Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

A Agay sur les pas de Guy de Maupassant....

16 Juin 2016, 08:44am

Publié par leboudoirdemadame

la grande bleue à Agay
la grande bleue à Agay

La Riviera française –enfin ce qu’il en reste – ne se limite pas à quelques spots comme Cannes, Monaco , voir Saint-Tropez si l'on pousse plus loin…il est des « perles » méditerranéennes méconnues qui ont su préserver une ambiance désuète voir surannée qui font leur charme ! Certes il faut savoir repérer et « accrocher » du regard ces " enclaves " car elles sont souvent cernées dans la masse de pseudos "résidences" , boutiques improbables ....

Sur les pas de Guy de Maupassant, il y a dépendante de Saint-Raphaël : Agay , petite station balnéaire " populaire", cernée par ces falaises rouges volcaniques qui déjà émerveillaient l’auteur lorsqu'il la découvrit avec sa rade tranquille. N'a-t-elle pas d'ailleurs été vantée dans l’antiquité par les marins Grecs ( d’où son nom : Agathon qui veut dire bon et favorable ! ) ?

Agay se visite à pied et la partie digne d'intérêt se situe à l’est ( dos face à la grande bleue) ,phare rouge en ligne de mire : du Cap Dramont à celui de la Baumette .On y chemine en bordure certes de la route côtière... mais on l’ oublie vite si l’on se concentre sur le bord de mer !Là : vestiges de villas du XIXiè siècle et autres maisons de style Palladéen qui furent les lieux de villégiature de pas mal d’artistes, écrivains et peintres .

Au détour d’un virage blottie dans les pins ,on découvre ce qui fût la maison du compositeur Vincent d’Indy ( c’est d’ailleurs spécifié sur le portail ) .On imagine aussi d’autres voisins et visiteurs célèbres comme on l'a dit Guy de Maupassant mais aussi : Alphonse Kanne, Louis Valtat, Antoine de Saint-Exupéry , Albert Cohen….Les jardins dégoulinants en terrasses jusqu'au bord de mer offrent un spectacle superbe.

Cette jolie ballade jusqu’aux pieds de ces falaises de porphyre, clôt ce parcours. On peut le prolonger par une baignade dans une des criques voisines... Si une petite faim se fait sentir et que l'on demeurer dans du beau avec le souvenir d'un certain passé, la bonne option : Le Bougainvillier, le restaurant de La Villa Mauresque sur la route de la Corniche. Cette belle villa dont la construction date de 1881 ne manque pas d’atouts gourmands.. .A noter : la partie hôtel avec ses chambres lumineuses baptisées d’un nom d’artistes : Rimbaud, Degas, Oscar Wilde…Le Bougainvillier , hôtel villa La Mauresque , 1792 rte de la Corniche Saint-Raphaël .Tel: 0494830242.www.villa-mauresque.com .

Bonus : un extrait de « Sur l’eau « de Guy de Maupassant et son évocation sur son arrivée à Agay à bord de son bateau:

Vers une heure, comme nous nous trouvions par le travers d'Agay, la brise tomba tout à fait, et je compris que je coucherais au large si je n'arrimais pas l'embarcation pour remorquer le yacht et me mettre à l'abri dans cette baie. Je fis donc descendre deux hommes dans le canot, et à trente mètres devant moi ils commencèrent à me traîner. Un soleil enragé tombait sur l'eau, brûlait le pont du bateau. Les deux matelots ramaient d'une façon très lente et régulière, comme deux manivelles usées qui ne vont plus qu'à peine, mais qui continuent sans arrêt leur effort mécanique de machines. La rade d'Agay forme une joli bassin, bien abrité, fermé, d'un côté, par les rochers rouges et droits, que domine le sémaphore au sommet de la montagne, et que continue, vers la pleine mer, l'île d'Or, nommée ainsi à cause de sa couleur ; de l'autre, par une ligne de roches basses, et une petite pointe à fleur d'eau portant un phare pour signaler l'entrée. Dans le fond, une auberge qui reçoit les capitaines de navires réfugiés là par gros temps et les pêcheurs en été, une gare où ne s'arrêtent que deux trains par jour et où ne descend personne, et une jolie rivière s'enfonçant dans l' Esterel jusqu'au vallon nommé Malinfermet, et qui est plein de lauriers-roses comme un ravin d'Afrique. Aucune route n'aboutit, de l'intérieur, à cette baie délicieuse. Seul un sentier conduit à Saint-Raphaël, en passant par les carrières de porphyre du Dramont ; mais aucune voiture ne le pourrait suivre. Nous sommes donc en pleine montagne.

Voir les commentaires

Dessert de fée ou presque...

5 Juin 2016, 13:26pm

Publié par leboudoirdemadame

fraises,meringue, mousse...
fraises,meringue, mousse...

Pour petites filles gourmandes en vacances chez ses grands parents : un trio de gourmandises assemblées en moins de trois minutes .On prépare ce dessert au moment de servir car les ingrédients doivent être "manipulés" le plus frais possible .Pour deux enfants gourmands il vous faut:

- 2 meringues achetées chez le boulanger

-100 grs de fraises coupées en quatre

- 1 pot de Gervita (ou tout autre fromage blanc du même type avec mousse fouettée à la crème )

Prévoir pour la présentation 2 coupes à glaces

L'art et la manière. Ecrasez grossièrement les meringues et disposez la moitié répartie dans les deux coupes.Puis procédez de même avec la moitié des fraises et la moitie du Gervita. Recommencez la même opération pour superposer les ingrédients . Servez.

Joker :vous, pouvez glisser entre les couches de meringue un peu de gelée de groseille.

Voir les commentaires

Un homme en couleurs : Alexandre Ciancio pour Laura Mercier Cosmetics

3 Juin 2016, 14:52pm

Publié par leboudoirdemadame

l'été sera couleurs
l'été sera couleurs

Il y a" l’homme en colère", le héros du film éponyme de Claude Pinoteau et infiniment plus souriant, voici aujourd’hui …l’homme en couleurs : Alexandre Ciancio ,un nom évocateur de soleil et de bonne humeur. Bref c' est l’homme qu’il nous faut pour parler maquillage et tendances d’été.

Porte parole de Laura Mercier Cosmetics pour la France et maquilleur Europe après avoir parcouru le monde ( à son actif :l’ Asie, Les Etats-Unis avec comme spots principaux : Shangaï, , Miami, Moscou, Los Angeles…) ,Alexandre Ciancio se pose entre deux voyages pour entre autre, se prêter aux jeu des trois couleurs de l’été .Voici ses préférences qui vous permettront d’être à la page coté make-up.

Sa couleur mode : le orange . « C’est beau, c’est chaud mais entendons-nous sur le mot. Bien que flatteur pour toutes les carnations, son application doit être spécifique : sur un point précis du visage. Je choisis le regard avec l’ Eye Color Baked Hight Terracota ,un orange cuivré posé en à plat ou façon eye liner le long des cils supérieurs . A couleur forte, bouche en accord avec un rouge à lèvres contrasté : bordeaux ou bleuté mais en aucun cas orangé. Sur les joues, un blush fuchsia ».

Sa couleur astuce : le jaune . « Mais oui ! Il n’a pas son pareil pour réveiller un teint terne, brouillé. Une teinte magique que l’on retrouve dans un des produits best -seller Laura Mercier Cosmetics : Secret Camouflage . Décliné en huit teintes, ce correcteur très subtile n’a pas son pareil pour flouter un sillon trop marqué ( pli naso-génien ), une ride ; estomper une tache pigmentaire ; camoufler un bouton .Corvéable à merci , je précise malgré tout que son rôle se limite au teint. Pas question de l’utiliser aussi comme anti-cerne ».

Sa couleur de cœur : le violet. « Il gagne à tous les coups ! Une touche suffit pour électriser le regard . Tendre comme le violet parme ou mystérieux comme le violet foncé, on peut en jouer de mille façons .Pour ma part, je l’aime posé en halo sur la paupière mobile ou en tracé au ras des cils. Plus le trait sera épais, plus l’effet sera intense. Si on hésite, on peut de par sa puissance, le poser avec parcimonie, uniquement en pointillé entre les cils. Effet garanti ! Trois références à choisir chez Laura Mercier Cosmetics : Matte Eye Colour Black Plum ; Luster Eye Colour African Violet, Eye Khol Pencil Black Violet. Sur les cils, un mascara noir intense comme le Mascara Long Lash Noir ou le spectaculaire Mascara Faux Lashes Noir.

Retrouvez à Paris Laura Mercier Make-up au Bon Marché( tel:01 45 44 57 89 ).Pour les autres points de vente France ,consulter le site lauramercier.com .

Voir les commentaires

"La promeneuse" de Didier Fourmy a du chien !

2 Juin 2016, 16:47pm

Publié par leboudoirdemadame

Il faut la suivre....
Il faut la suivre....

Il était une fois des histoires d’humains et d’animaux de compagnie : des "couples" attachants hors norme et tellement représentatifs de l’état de la société (solitude...) que l’on ne s’étonnera pas de les voir camper et mis en situation dans des faces à faces tour à tour tendres, cocasses voire émouvantes dans « La promeneuse » , le nouveau roman de Didier Fourmy édité chez Hugo Roman. Une étude de mœurs en somme où chaque possesseur de chien ou chat saura se reconnaître ...et où puiser quelques révélations sur soi et son fidèle compagnon...

Toujours la plume aussi alerte, l’auteur brosse le portrait de nos amis à quatre pattes, chats et chiens aux prises avec leurs maîtres et maîtresses respectifs . Un monde à l’envers où l'on se demande qui commande ! Ainsi on assiste amusé à la confrontation entre Puggy le carlin, lassé d’être trimbalé par Luc-Marie coach sportif à domicile…un tableau vivant choisi parmi une galerie de portraits jubilatoires ! Quelques « couples » qui ne manquent pas de sel : la mondaine déjantée et ses deux braques de Weimar : Günther et Laslo ; la romancière et son chat Pivo (sans t s'il vous plaît ) ; le chef dûment toqué et sa chienne cocker Coquille ; l’inévitable voyante Cosmina qui lit l’avenir dans les yeux de ses cinq matous …

Ce petit monde animal et humain croqué avec humour par Didier Fourmy est centré autour d’un personnage principal : « La promeneuse » en l’ occurrence Frédérique dite Fred ,promue promeneuse de chiens et experte en chats par la volonté de son ami d’enfance Victor parti gérer la fauconnerie d’un émir ! Là aussi un monde qui ne pêche pas par monotonie…

Comme dans les couples d’humains, Fred manage les conflits ,rabiboche maître et animal, dénoue les situations de blocage , se dévoue pour balader ce petit monde tout en faisant des rencontres à surprise comme avec ces maîtres qui font appel à elle pour sauver leur "ménage" ! Didier Fourmy n’hésite pas non plus à faire parler ces quatre pattes entre eux et à imaginer des dialogues à croquer ! Un décryptage ahurissant des comportements et conflits …pas besoin d'aller chez le psy et le comportementaliste animalier . Bref « La promeneuse » a du…chien . La promeneuse , Didier Fourmy ,éditions Hugo Roman (sortie en librairie le 9 juin ) .Dominique Larue

Voir les commentaires

Soupe au pistou prête à l'emploi ....

29 Mai 2016, 09:14am

Publié par leboudoirdemadame

l'affaire est dans le sac !
l'affaire est dans le sac !

La soupe au pistou ( à servir toujours tiède : parole d'amie provençale ! ) c'est frais, délicieux mais toujours fastidieux à réaliser quand on est pressé.Bref on renonce ! L'alternative ? La préparer avant en plaçant les légumes "en attente" pré découpés au congélateur . Ici sur cette photo, carottes, céleri branche, haricots verts, courgettes, tomates, navets sont coupés en petits dés et placés dans des petits sacs exprès pour. Pommes de terre et oignons se congelant mal (ils noircissent) eux seront préparer au moment de cuisiner comme la pâte huile d'olive, basilic...

Voir les commentaires

A lire : "Et puis après" de Kasumiko Murakami

19 Mai 2016, 09:36am

Publié par leboudoirdemadame

roman et document...
roman et document...

Kasumiko Murakami a la discrétion et la modestie des êtres "qui savent" et comme elle est Japonaise, ses qualités comme amplifiées font d'elle une personne encore plus rare et subtile . Pendant plus de vingt ans, Kasumiko a vécu à Paris ( notamment en tant que journaliste pour différents magazines comme Madame Figaro là où je l'ai connue et le Elle ) pour revenir il y a quelques années aux sources : le Japon ! Traductrice de l'oeuvre de Michel Tournier, Boris Vian, Henri Troyat..., la belle écriture lui est familière aussi après un premier roman , Kasumiko a repris la plume pour nous livrer avec " Et puis après " aux éditions Actes Sud, sa pensée et sa réflexion sur les conséquences du Tsunami survenu au Japon au printemps 2011 . L'actualité passée que reste-t-il en effet ….Par l'entremise de son personnage principal : Yasuo un pêcheur d'algues, et par son action personnelle sur les lieux du drame, ( Kasumiko a fondé AMA project pour aider à la reconstruction des zones sinistrées ), Kasumiko Murakami "fouille" les âmes meurtries,cherche à comprendre et établit un constat : comment vivre après ? Concernée, Kasumiko ne sort pas indemne de ce drame : un certain sentiment de culpabilité né de son absence du Japon à cette époque, répond en écho à l'impuissance et au découragement de Yasuo qui peine à se reconstruire . Chant et plainte à deux voix en parfaite synergie, "Et puis après" livre l'essentiel : le vivant, l'humain ,l'affect après un traumatisme . Vouloir en savoir davantage : poser des questions à Kasumiko s'avère inutile ,…."Et puis après " dit tout."Et puis après",Kasumiko Murakami, éditions Acte Sud. Dominique Larue

Extrait : Yasuo,un moment plus tôt, voyant les radeaux de wakamés détruits, avait été submergé par le découragement,mais il réalisa que c'était sans commune mesure avec les dommages subits sur terre et resta sidéré lorsqu'il comprit dans quelle situation il se trouvait,ignorant comme il allait pouvoir gagner sa vie désormais.Si la réalité s'avérait aussi rude,quel avenir pouvait-on espérer dans la région ?

Ces pensées sombres lui traversaient l'esprit sans qu'il puisse les arrêter.Pourtant,alors que le continent subissait un tel cataclysme,ils avaient fui vers le large et avaient été épargnés.Il avait ptis la tête du groupe,abandonnant le village exposé à un tel danger, et s'était éloigné.Etait-ce vraiment ce qu'il aurait dû faire?

Voir les commentaires

Chez Maniatis Paris : Un nouveau blond pour les blondes

13 Mai 2016, 13:52pm

Publié par leboudoirdemadame

Collection Pastels 2O15/2016  Maniatis Paris
Collection Pastels 2O15/2016 Maniatis Paris

Le blond des blondes se renouvelle puissance maxi avec des effets de couleur et des nuances de make-up comme chez Maniatis Paris : un aéropage de propositions toutes plus embellissantes et glamour les unes que les autres . Des blonds à tomber pour les blondes et je sais de quoi je parle: j'en suis une !

Explication de texte par André Delahaigue, directeur artistique des salons Maniatis Paris." j'ai commencé une réflexion sur le blond en me disant qu'au fond les blondes auraient peut être envie aussi d'autre chose " . Pas faux car entre le blond Californien,le blond platine … what else ? Et bien la collection Pastels Maniatis Paris renouvèle la palette.Et en quatre tons : Rose Dragée, Blanc Poudré, Abricot Tendre, Blond Bébé….des couleurs maquillantes qui renouvèle un blond devenu classique pour certaines...

Nécessaire pour les réaliser : posséder une base claire .Ensuite, passage obligé au salon de coiffure .La technique consiste en une décoloration suivie de l'application d'une formule colorante (dedans des colorants éphémères) . L'effet tient trois à quatre semaines. Ces couleurs comme piochées dans une palette de maquillage "vont à toutes "assure André Delahaigue.On veut bien le croire !

Le plus: Adopter une de ces nuances Pastels Maniatis Paris sur cheveux courts donne encore plus de vivant ! Dont acte sur cette photo-exemple : une coupe courte effilée avec içi le ton effet blanc poudré sur une base blond très clair. A la clé :jeux de lumières grâce à un effet "délavé", volontairement... imparfait. Du grand art ). Collection Pastels 2015/2016 dans les salon Maniatis Paris .Par xemple : Maniatis rue du Four : 12 rue du Four 75006 Paris.Tel :01 46 34 79 83 .Dominique Larue

Voir les commentaires

Downton Abbey comme chez vous ....

12 Mai 2016, 12:13pm

Publié par leboudoirdemadame

Un savoir vivre et recevoir oublié...
Un savoir vivre et recevoir oublié...

Voilà un petit livre qui ne manquera pas d'enchanter les fans de Downton Abbey et les maîtresses de maison soucieuses de la bonne tenue de la leur ! Certes toute proportion gardée… Passé inaperçu en France, "Instructions et petits secrets de majordome de Downton Abbey " traduit et paru en français aux éditions Payot,nous propulse dans l'Angleterre Victorienne où "maîtres et valets" coexistaient pour le meilleur d'une demeure : l'excellence ! Cet ouvrage exquis qui puise des références pratiques dans des livres du siècle passé comme "Home Sweet Home : the Best of Good Housekeeping, 1922-1939 (Ebury Presse), ouvre sur un avant-propos digne d'une profession de foi .Il est signé… Charles Carson, majordome du comte de Grantham.Petit extrait :

"….servir comme domestique a pour but de faciliter l'existence d'autres personnes, de leur épargner les tracasseries,afin qu'elles puissent en toute quiétude consacrer leurs talents et leur éducation au bien commun…"Des propos qui aujourd'hui relèvent pour certains de la provocation mais eu égard à leur méconnaissance des moeurs domestiques de l'époque ,on peut peut être les excuser...

L'essentiel d"Instructions et petits secrets du majordome de Downton Abbey" réside dans sa formidable faculté à nous faire revivre un passé "enchanté et bien régenté ."Extrait :

"L'arrivée d'invités est une occasion de présenter Downton Abbey sous son meilleur jour et de montrer la fierté que mettent la famille Crawley et son personnel à préserver ses valeurs.Notre objectif est que chaque invité reparte avec la nette impression que la maison est bien tenue".

Au fil des pages, enseignements ( présentation des journaux -repassés au fer -,la bonne façon de se pencher, règles du service à table ,bon moment pour servir le porto…) astuces (nettoyage à sec des gants), directives quotidiennes ( comment servir le petit déjeuner, le thé ) coexistent et nous apprennent de vieux trucs qui s'ils ne sont plus tous applicables aujourd' hui, nous amusent en nous rendant familiers et complice de ce "beau monde" qui quoique on en dise fait toujours rêver. Comment sinon expliquer le succès de cette série ? Ce qui n'empêche pas de retenir quelques leçons de savoir vivre et règles de bienséance...

Point d'orgue : les ultimes consignes propres à l'hébergement de leurs Majestés le roi et la reine, Lord Grantham étant le représentant de la Couronne dans le Yorkshire.De bons conseils à retenir car au fond qui sait si un jour vous ne recevrez pas The Queen Elizabeth ou le duc et la duchesse de Cambridge !!!!

"Instructions et petits secrets de Downton Abbey,"éditions Payot.

Voir les commentaires

On mange tout au Mangetout d'Alain Dutournier !

10 Mai 2016, 14:26pm

Publié par leboudoirdemadame

le bonheur est dans l'assiette !
le bonheur est dans l'assiette !

Il est des restaurants où l'idée de "s'attabler" s'apparente à un crime de lèse-majesté eu égard à la philosophie culinaire du chef. Cela n' équivaut-il -pas -on l'aura compris - à faire une expérience de saveurs et non pas un bon repas. Une des rares exceptions qui confirme la règle à Paris : Alain Dutournier et son bistrot Le Mangetout ouvert il y a trois ans dans le 6è arrondissement de Paris. Si l'on a eu la chance de suivre le parcours du chef depuis l'ouverture en 1973 de son Trou Gascon et en avoir gardé un souvenir ému et amusé vu la prodigalité du lieu, on ne s'étonnera pas d'y découvrir une carte "faite maison", généreuse, savoureuses et pétrie de réminiscence du terroir notamment axé sur le sud ouest .Terre et mer s'y accouplent pour le meilleur : nous régaler à prix sages.

Quelques exemples types de plats proposés : rouget barbet en feuilles de chou à la moelle ( 15 E),l'authentique cassoulet aux 3 viandes,signé Alain Dutournier ( 23 E); tourtière landaise croustillante avec crème glacée aux pruneaux ( 9 E). Les fromages ne sont pas oubliés déclinés en trois propositions dont le camembert fermier affiné en croûte de noisettes.

Vu de la rue Mazarine qui avant ne brillait pas avant pour ses bistrots et bons restaurants, Le Mangetout présente un décor sobre, doté de tables espacées (c'est si rare ) , le tout réchauffé de toiles murales aux mensurations généreuses d'où jaillissent des visages bonhommes,repus…Pas de doute çà donne le ton de la maison !

Au menu du déjeuner ,la formules à 28 E laisse présager qu'on …mangera tout ! Par le détail,ce triptyque de plats : asperges blanches avec oeuf poché et vinaigrette de morilles; chipirons snackés accompagnés de pâtes à l'encre et chips de gingembre.Pour couronner le repas , un dessert merveille de légèreté tout au moins en bouche : des fraises façon Liégeois et au chocolat blanc !

Le service, efficace s'exécute avec sympathie et le chef, derrière le comptoir de service qui ouvre sur la salle, s'active, saupoudre, touille, décore, vérifie…A noter : une belle carte de vins ( 12O références ). Le Mangetout, 82 rue Mazarine 75006 Paris. Formule déjeuner: 28 E. A la carte repas complet 30/35 E. Tel réservation : 01 43 54 02 11. A signaler : parking au 27 rue Mazarine. Ouvert du mardi au samedi. Dominique Larue

Voir les commentaires

Clic Clac...

29 Avril 2016, 13:06pm

Publié par leboudoirdemadame

SoloSole photo   imaginée par LarueDGalerie

SoloSole photo imaginée par LarueDGalerie

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>