P1070642Artemisia... rien que de prononcer son nom, on vole déjà au-dessus des contingences ! Alors se rendre à l' exposition qui lui est consacrée au musée Maillol, c'est le nirvana…L'intérêt de cette rétrospective est bien sûr de découvrir ses oeuvres : sorte de hit parade, avant l'heure, d'héroïnes souvent au destin tragique : Betsabée, Danae, Cléopâtre…sans oublier, plus apaisé le cortège des Saintes : Sainte Catherine d'Alexandrie, Sainte Lucie…et deux Vierges à l'enfant , caractéristiques du style de ses premières oeuvres mais derrière les tableaux c'est le combat d'une femme qui est révélé en gros plan  ! Dès ses débuts à Rome dans le sillage de son père, Orazio Gentileschi de Lomis et de l'enseignement Caravagesque, Artemisia bataille pour exister , s'affranchir des contingences, imposer son nom et devenir  la première femme artiste admise dans une académie florentine.

Les portraits avec les célèbres variantes de Judith et Holopherne souvent interprétés comme une réponse au traumatisme du viol subi par Artemisia sont un des moments forts de l'exposition. Par le thème choisi, sa puissance d'expression, sa "photographie". De quel droit au XVIIè siècle,  une femme peut-elle s'affranchir ainsi des " bonnes moeurs "pour oser camper le meutre d'un homme ? Première femme à avoir peint des nus à une époque ou la papauté l'interdit, Artemisia nous dévoile aussi le corps de Suzanne et les vieillards et celui alangui de Danae couronné par une pluie d'or ! Des oeuvres "isolées" comme Allégorie de la Renommée, Muse de la peinture ( l' auto portrait d' Artemisia ?)...marquent une pause dans le tragique des thèmes abordés. Presque cachée dans un recoin du musée, la correspondance d'Artémisia avec son "amour béni": Francesco Maria Maranghi, parachève l'idée que l'on se fait d'elle : une femme libre et qui a dû en payer le prix ...Artémisia 1593-1654 Pouvoir, Gloire et Passions d'une Femme Peintre, musée Maillol -Fondation Dina Verny, 59-61 rue de Grenelle-75007 Paris.Tel: 01.42.22.59.58. Du 14 mars au 15 juillet 2012.Note: à lire ,l'excellente biographie d' Alexandra Lapierre : Artemisia.Un duel pour l'Immortalité ( edts Pocket ).

Retour à l'accueil