Retour aux valeurs sûres avec Nina d'André Roussin crée en 1949 et qui se joue au théâtre Edouard VII . Ressortie des cartons par Bernard Murat qui l'a dans les années 80 déjà mise en scène en Italie, cette savoureuse comédie n'a pas pris une ride eu égard à des thèmes intemporels:l'amour, la passion, la jalousie . Un jeu attisé  par une joute oratoire à trois:le mari,la femme et bien sûr … l'amant ! L'action démarre comme elle finira : dans la garçonnière de Gérard un séducteur lassé de ses conquêtes ou plutôt qui ne sait plus trop qui choisir  et surtout qui congédier . La première sur sa liste est d'ailleurs  Nina ! Nina qui deux à  trois fois par semaine déboule chez lui comme il se doit pour "son" cinq et sept .Coup de sonnette mais cette fois ce n'est Nina mais son mari Adolphe armé d'un revolver qui se tient sur le pas de la porte …. A partir de là, le côté tragique auquel on s'attend prend une tournure inattendue,fantaisiste et comique….car vu par le talent et l'imagination d'André Roussin. Tout cela déclenche des rires dans la salle pendant presque deux heures .On aura deviné : les protagonistes ne réagissent pas comme on pourrait s'y attendre . Les dialogues à rebond fusent ,les comiques de situation encore plus, les réparties teintées un peu aussi de l'esprit de Sacha Guitry  aussi.On aura compris : c'est Nina, amoureuse de l'amour,de la passion qui mène la danse campée par une Mathide Seigner époustouflante d'énergie, de verve . Nina lui va comme un gant ! Une Nina qui a toujours le dernier mot car affranchie de tout sentiment de culpabilité face à son mari trompé Adolphe campé par un François Berléand impeccable, chafouin comme l'exige le rôle puis petit à petit débridé, pris de folie douce quand il se met a rêver lui aussi d'amour coupable. Même les pauses silencieuses ( scènes de lit )avec lui sont a tomber! Epatant également François Vincentelli en amant perturbé et agité.  Pas de doute tous les comédiens savourent leurs rôles et s'en donnent à coeur joie.Ca se sent dans la salle qui jubile jusqu'au standing ovation . Nina ? Irresistible et... d'une modernité folle...

Nina d'André Roussin mis en scène par Bernard Murat,théâtre Edouard VII 10 place Edouard VII 75009 Paris.Réservation:01.47.42.59.92. DL


 

Retour à l'accueil