Rien de plus enthousiasmant et requinquant que Les saveurs du Palais,le nouveau film de Christian Vincent.En plus de Catherine Frot époustoufflante de justesse (comme toujours a -t-on envie de dire !) dans son rôle de cuisinière privée du président de la République (allusion à François Mitterand)et du jeune Arthur Dupont,son assistant pâtissier c'est bien la cuisine portée au sommet de son art : l' art de vivre qui a le rôle principal démontrant qu'un seul mets avec ou sans truffes,à plumes ou pas, tout simple où enrubanné de Chantilly peut apporter un réel bonheur que l'on soit un simple Français ou comme dans le film,le président de la république.Certains critiques pisse-froid n'ont absolument pas saisi cette donnée et n'ont vu dans Les saveurs du palais, qu'une débauche de volailles, rôtis,vin,fromages, poissons avec le fameux chou farçi au saumon .Tant pis pour eux !Ce n'est pas donné a tout le monde d'apprécier l'art culinaire comme valeur de partage et finalement d'amour.En acteur débutant, Jean d'Ormesson se tire assez bien de son personnage au sommet de l'état : beaucoup de naturel et d'humour pétillant dans ses propos et son oeil bleu. Pour qui le connnait,c'est très amusant de retrouver certaines de ses tournures de phrases ...Pour l'anecdote, Les saveurs du Palais dévoile aussi les coulisses du pouvoir jusque dans la vie domestique. La "guerilla" entre cuisine privée du président de la république et cuisine officielle est assez savoureuse .Et quand diététicienne, médeçin y mettent leur grain de sel,cuisiner devient un sacerdoce épuisant .D'où le départ d'Hortense Laborie( Catherine Frot ).Un départ qui la conduira à régaler pendant un an un groupe de scientifiques isolés sur une base de l'antarticque pour mettre ensuite le cap sur la Nouvelle Zélande et commencer une nouvelle vie centrée sur les...truffes.Les saveurs du Palais de Christain Vincent avec Catherine Frot, Jean d'Ormesson, Arthur Dupont, Hippolyte Giradot, Thomas Chabrol...

A noter:la réédition prochaine du livre de la vraie cuisinière de François Mitterand :Danièle Mazet-Delpeuch qui a inspiré ce film : "Carnet de cuisine du Périgord à l' Elysée "

Retour à l'accueil