Majestueuse Baie d' Auckland 051

Aujourd'hui rencontre à Christchurch entre le XV de France de rugby et les légendaires All Blacks. De quoi rêver sur la Nouvelle Zélande :ses paysages spectaculaires et autres merveilles de la nature.Visiter ce pays du bout du monde ? Oui mais a condition d'en payer le prix qui est assez élévé ! Au pays des kiwis - surnom donné aux Néo- Zélandais- la vie est chère et un sou est un sou.L' on n'hésite pas à cogner le visiteur et quand on en demande la raison, la réponse est partout identique:" car nous sommes peu nombreux "! Certes les quatre millions d'habitants ne font pas le poids devant les trente millions de moutons qui gambadent dans les prairies mais le visiteur ne veut pas en être et en plus, tondu ! Quelques clés à connaître avant de s'y rendre .

L’ambiance. Elle est assez cool en Nouvelle-Zélande en tout cas plus détendue qu’en Australie et le multi culturisme semble mieux fonctionner. « Where do you come from? » est la phrase courante dont on vous gratifie où que vous soyez. Ce pays du bout du monde est assez affable et décontracté pour vous faire oublier le sentiment d'isolement qui peut à la longue stresser. A noter : la présence de jeunes Français nombreux dans l’ hôtellerie et la restauration .

L’hébergement.Trois solutions: louer un Mobil Home ce que l’on recommande en général mais ce n’est pas donné si l’on ne veut pas cahoter dans une guimbarde. Exemple de prix: 300 dollars NZ par jour pour un quatre à six places. Autre solution: l’hôtel mais il y a en a peu.Signalons ceux du groupe Accor avec ses Novotel et Sofitel notamment celui d’ Auckland le top en la matière, idéalement situé sur le wharf en bordure du Pacifique(www.sofitel.com). Ultime solution la plus courante:la chambre d’hôtes. Une « pratique » très répandue notamment par des étrangers à qui cela permet d’obtenir des visas de résidents. Dans cette catégorie figurent le pire et le meilleur car aucun guide ne répertorie et contrôle ces chambres qui vous assurent pour certains "une vue magnifique sur le Pacifique" -ce qui est vrai - mais laisse a désirer côté confort, situation -parfois sur des parkings désignés comme jardin-et avec là aussi des prix exorbitants.L'on peut très vite se retrouver dans une "cage à poules" à 250 dollars NZ. Deux bons plans:sur Paihia,l’ Allview Lodge(www.allviewlodge.co.nz )et sur Whitianga, le Luxury B&B Homes Stay ( www.haneihorizon.co.nz).
Attitude face au soleil. Ne sortir et ne partir sur l'océan que le visage enduit d’un vrai écran solaire par exemple le Sun Ecran Neutrogena Ultra Sher dry touch SPF 85+ .Couverture absolue qui plaira même aux hommes car il ne grassouille pas. En plus de l’écran total, prévoir bien sûr de vraies lunettes de soleil et un couvre chef, la fameuse casquette des All Blacks par exemple!
Conduire. Avis, Hertz sont bien représentés en Nouvelle- Zélande avec un parc de véhicules proposant les derniers modèles. Prévoir impérativement un GPS car les cartes routières font souvent l’impasse sur les petites routes.De plus,la compréhension des lieux est affectée par le double langage  Anglais/Maori... Ce dernier idiome est à la longue assez confusionant:les noms de lieux se ressemblant tous.

Autre point vital:la conduite à gauche. Un avis collé sur le compteur vous rappelle à l’ordre mais cela n’évite pas d’oublier…l’on se retrouve vite à droite avec face à soi un véhicule...donc prudence et aussi dans les zones où sévissent des petits ponts à une seule voie même si un panneau Give Way vous alerte. A signaler:les péages. On peut payer les passages par internet sur le site www.tollroad.govt.nz dans un délai de cinq jours. Si on oublie, la facture avec frais de dossier vous est envoyée via la société qui vous a loué le véhicule.
Se restaurer . Le mauvais côtoie le meilleur avec des « restaurateurs » dont certains n'hésitent pas à servir des plats bâclés,notamment le Lamb Shank (ragôut de mouton rôti)qui est en Nouvelle-Zélande le plat national.Si vous ne voulez pas vous colter une sauce infâme avec relent de gras, scrutez avant l’assiette des clients présents et au besoin décampez …

Ne cherchez pas non plus a trop vous régaler de langoustes et autres fruits de mer: la production est exportée en Chine et au Japon.

Quand vous trouvez un bon restaurant(par exemple sur Auckland le Marvel Grill et le Soul.A Paihia,l’Only Seafood et à Whangarei,le Sand tenu par un jeune chef qui ira sans doute loin dans la quête des étoiles ,il faut en payer le prix : élevé( entre 30 et 38 dollars NZ le plat principal ).N’oubliez pas que le pain est payant (entre 5 et 7 dollars NZ la grosse tranche genre brioche ),les vins taxés pour le restaurateur à 40%!Oubliez les fromages dont le prix est affiché pour 100grs.Tout se paye dans ce pays. C'est a se demander si la rondelle de citron glissée dans la carafe d'eau du robinet n'est pas payante!

Les troquets proposent des nourritures genre fastfood peu ragoutantes.Il faut se rabattre sur les pies terriblement anglo-saxons proposés en une multitudes de présentations:farcis aux légumes,crevettes,jambon,ricotta...des petites portions chères elles aussi (entre 5 et 8 dollars NZ). Reste l’achat dans les grandes surfaces....
Les services. Là ça devient franchement harassant pour se faire comprendre car tout ce qui relève de la « bureaucratie » et des services est souvent assuré par des Asiatiques à l’anglais limité et l’esprit vite borné. On s’agace vite devant leur mutisme et inflexibilité. Si vous transitez par un pays étranger avant de regagner la France ayez la preuve (votre billet d’avion) que vous y rentrez bien. Ceçi dit en général l’autochtone est assez serviable et n'hésitera pas a passer pour vous un coup de fil (dans une même commune c'est souvent gratuit).
Les spots. Disons le : tout est bon pour faire de l’argent en Nouvelle- Zélande et au détriment d’une qualité  et d’un esthétisme des lieux:Bay of Islands, Coromandel... Le tourisme de masse transforme le pays en un gigantesque Luna Park et çà gâche tout! Un avis partagé par certains professionnels et dont récemment le New Zealand Herald  s’est fait l’écho. Il n’y a qu’a voir en pleine saison les milliers de passagers "vomis" chaque jour ou presque par les paquebots de croisière dans la baie d’ Auckland pour en être tout a fait convaincu …Imaginez trois bateaux de croisière avec pour chacun une capacité d'accueil d'environ trois mille passagers.
Que ramener?. Tout ce qui tient lieu de « cadeau souvenir » est très cher notamment les vêtements en laine Mérino ou tissés d’opposum,le seul « produit » vraiment digne d’intérêt.Privilégier alors écharpes, bonnets et gants. L’on peut toujours rapporter un tee-shirt à l’effigie des All Blacks.Faire absolument l'impasse sur les descentes de lit en laine de mouton!

Une bonne adresse.Trouver sur place une agence de voyage qui sache vous écouter et vous proposer du sur mesure,diffiçile !Une seule sinon l'unique c'est House of Travel(www.houseoftravel.co.nz) avec des succursales un peu partout dont celle de Parnell à Auckland. House of travel, 161 Parnell Road, Parbell.Auckland 1052.Tel::+64 9 355 913O.D.L

 

 

 

Retour à l'accueil