Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En février...Avril Enchanté !

par leboudoirdemadame 20 Juin 2011, 10:49 livres

2011 06 19 0067

Il est des livres que l’on  voudrait ne jamais terminer tant le  bonheur dans lequel il nous plonge ,page après page risque de disparaitre comme un songe avec la dernière  .. . Avril  Enchanté  fait partie de cette bibliothèque chérie !  Ecrit dans les années 1910 par Elizabeth Von Arnim, Avril Enchanté  raconte le séjour en Italie de quatre londoniennes qui lassées du quotidien : mari, fog… se retrouvent à louer par le biais d’une petite annonce,  un château noyé dans la verdure et le bleu de la mer . Bien sûr aucune de ces femmes ne se connaissent entre elles avant de débarquer dans ce lieu enchanteur qui va agir sur elles comme un révélateur de personnalité…. D’ âge , de goût et de statut social différents, elles vont ensemble faire l’ apprentissage de la liberté : liberté de penser, liberté d’aimer, liberté de s'affranchir de tabous et autres principes victoriens… Une audace que dans ce début du vingtième siècle, l’aristocratique Elizabeth Von Arnim narre avec beaucoup de finesse , légèreté , humour, causticité (d'autant qu'elle sait se moquer de ce milieu,le sien !). Sa plume, doublée d'un très aigu sens de l'observation, court sur le papier avec une complicité et joie évidentes envers le lecteur.  Mieux qu’ une psychanalyse, le château de San Salvatore et son  parc qui embaume , remettent d’aplomb ce quatuor en quête de bonheur . Avril Enchanté , Elizabeth Von Arnim collection Domaine Etranger, 10/18,éditions Salvy. Extrait : "Le ciel nuageux de l'Italie les surprit tant elles s'attendaient à trouver le grand soleil. Mais que leur importait ? N'étaient-elles pas en Italie où les nuages semblent des anges potelés? Les deux jeunes femmes toutes à l'exaltation de leur premier voyage, ne quittaient pas des yeux les paysages qui défilaient devant la fenêtre de leur compatiment.Même la nuit elles éprouvaient une grande joie à sentir que chaque tour de roue les rapprochait du but".

Haut de page