vann 005Allez ...laissez-vous happer par cette  terre de solitude et de souffrance qu'est...l'Alaska. Vous ne le regretterez pas ! Frissons garantis. Là sur un îlot abandonné, Gary entreprend la construction de "la" cabane dont il a toujours rêvé .Symbole de ce qu'est sa vie ,celle-çi une fois érigée s'avère être un ratage complet.
Ce thème,tout un symbole, fait le roman de David Vann,un magnifique auteur ( lauréat en 2010 du  Prix Médiçis pour son premier roman :Sukkwan Island ). Sa plume acérée comme une lame, découpe cette tranche de vie sans éclat où la folie rôde. Jour après jour, Gary entraîne sa femme Irène dans ce projet, plutôt cette obsession où l'immensité glacée sert de révélateur à leur vie de couple.Reproches , critiques,insinuations fusent assasines.Bref les coups pleuvent comme les coups de marteau que Gary assène à "sa" cabane en construction. Roman du tragique  à savourer page après page ,le  lecteur sourit aussi  tant est bien épinglé ce qui fait parfois la vie de couple : un calvaire ! Et dans Désolations, un huis clos meurtrier....

Morceau choisi: "Irène comprit dans un instant de lucidité terrible qu'ils allaient vraiment vivre là. La cabane ne serait jamais montée comme il faut. Elle ne leur offrirait pas ce dont ils auraient besoin. Mais ils y vivraient tout de même. Elle pouvait voir tout cela avec une clarté absolue.Et bien qu'elle eût envie de dire à Gary de vivre là tout seul, elle savait qu'elle ne pouvait pas car c'était le prétexte qu'il attendait.Il la quitterait pour toujours et elle ne supporterait pas d' être quittée à nouveau.Cela ne se produirait pas encore une fois dans sa vie".

Désolations de David Vann, éditions Gallmeister.Parution: 1er septembre 2011.

Retour à l'accueil