Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la lumière:Mireille Monteils

par leboudoirdemadame 5 Février 2013, 13:38 rendez-vous

 

  portrait MMonteilsAncienne élève du cours Florent, Mireille Monteils a toujours "baigné" dans le milieu artistique. Après le théâtre,le cinéma (et aussi côte administratif puisqu'elle dirigée une salle) elle a depuis quelques années conquis aussi le domaine de la photo.Que ce soit depuis ses neuf ans équipée de son Konika 35 jusqu'à aujourd'hui, Mireille a l'oeil! Pour preuve son expo "D'ombre et Lumière" annoncée à L'imprimerie à Nîmes.Rencontre   

 

Cette idée d’exposition est-ce un projet mûri de longue date ? quel en a été le facteur déclenchant ?

L’idée n’était pas tout à fait nouvelle ,j’avais déjà exposé en 2010 -conjointement avec mon frère dessinateur-  sur le thème des chats. Une exposition  qui m’avait permis de prendre conscience que je pouvais « oser » présenter mes clichés.
L’ expérience ayant été positive,j’avais très envie de récidiver mais toujours avec un thème « lumineux »,évident.
Depuis je me suis assez vite aperçu que mon intérêt se portait le plus souvent sur les jeux d’ ombre et de lumière :une dualité souvent complice jamais ennemie. L’ 

idée a fait son chemin d’où cette exposition 2013.

Cette passion pour la photo est-elle concomitante à celle exercée par l’univers du cinéma ?
Absolument!j’ai depuis mon enfance baignée dans l’univers du cinéma, comme celui d’ailleurs de la danse,du théâtre, de la musique. Les images de films m’ont subjuguée ainsi que les ambiances.Celle qui se dégage du film Tess de Polanski m ’a particulièrement impressionnée. J’ai vu la nature d’une autre manière.. .Je pense aussi aux films de Jean Renoir.

Peut-on dire que "le plan fixe"cinématographique influe sur vos propres travaux ?
Bien sûr  je ne suis pas sortie « indemne » de mes années d’études cinématographiques.Le plan fixe au cinéma me convient tout à fait pour le type de clichés que je réalise :lever ou coucher de soleil,lune fugitive,tapis de feuilles mortes…
 
Paysages, scènes de rue, portraits ...avez-vous des thèmes récurrents ?
Sans aucun doute, le « cosmos » a ma préférence car jamais un lever de soleil n’est le même,jamais un ciel ne s’embrase dans une même palettes de couleurs.
Après ,je vais là où l’observation me porte ,où mes sens et ma vue sont attirés .Dans ce cas, je reste bouche bée devant la splendeur de choses simples.

Quelle est dans l’histoire de la photo, celle que vous auriez aimé faire ? Celle qui vous touche le plus ? Celle à faire vous personnellement ?
Si je fais abstraction de ce que j’aime actuellement le plus photographier,je répondrai que la photo que j’aurais aimé faire est celle du Baiser de l’hôtel de Ville de Doisneau ;celle qui me touche le plus : la petite fille nue courant sur la route (, fillette brûlée au napalm, 1972, au Sud- Vietnam) . Celle qu’il me reste a faire parmi beaucoup d’autres  est celle d’ un arc en ciel « saisi » au dessus de l’océan !

Quel est le photographe que vous appréciez particulièrement ?
Je suis sous le charme du travail de Willy Roonis et Doisneau J’avoue aussi  un grand faible pour Henri Cartier-Bresson. Ma recherche ou plutôt ma démarche est de montrer ,de révéler la beauté qui nous entoure et que nous ne savons pas prendre le temps de voir et regarder.

Voir la vie derrière un objectif photo est-ce la vraie Vie  ?
Je crois que oui mais on a du mal à la saisir .Nous ne "captons " pas la beauté ou tout simplement les choses autour de nous car le tourbillon de la vie dans lequel nous sommes pris masque cette réalité.
Derrière l’objectif -quand il n’y a aucune mise en scène- la vie est là :surprenante,attendrissante,déchirante parfois.
La meilleure photo est celle inattendue ,non calculée, à l’instant qui était celui-là et pas un autre….

Exposition D' ombre et Lumière, L' Imprimerie, 14 bd Gambetta, Nîmes. A partir du 18 février jusqu'au 8 mars 2013.Vernissage le 22 février à 18h30

Haut de page