"Beauté , Morale et Volupté dans l' Angleterre d' Oscar Wilde"...tel est le titre de l'exposition qui se tient au Musée d' Orsay à Paris .Tout un programme avec comme fil conducteur et raison même de cette manifestation , le culte de la beauté vu par The Aesthetic Movement , un groupement  d'artistes qui entre  1860 et 1900 cherchent une nouvelle forme d'art ,libérée de codes moraux trop rigides ! Pas besoin d' être au fait de ce courant artistique pour se régaler avec cette exposition  foisonnante qui promène son visiteur comme dans une demeure de l'Angleterre victorienne ,une demeure d' artiste comme pourrait l' être celle de l'écrivain Thomas Carlyle à Chelsea où celle d' Oscar Wilde , le gourou de cet Aesthetic Movement  et dont l'ombre plane dans toutes les pieces , relayée entre autres par quelques-une de  ses sentences visionnaires et bien assasines  ." L'art ne" doit jamais chercher à être populaire; c'est au public de se faire artiste lui même" proclame  l' une d'elles. Soit faisons-nous artiste !P1060815

De nombreuses  formes d'art : architecture, peinture,mobilier, tissus, sculpture ,papier peint, art de la table, de la parure ( vêtements, bijoux de Edward Burnes-Jones )  cohabitent dans un joyeux pêle mêle ou méli-mélo chatoyant  qui certes donnent un peu le tournis tant sont multiples et opposées les influences artistiques .Jugez  plutôt : art japonais, pré raphaélisme, art grec, orientalisme . Du lourd centré autour des trois symboles emblématiques : le lys, les plumes de paon ( orgueil de la beauté ), le tournesol ! Au début l' oeil a du mal à "absorber" et intégrer ces courants, ces oeuvres  et pièces de collection crées par les membres du The Aesthetic Movement ( citons en quelques uns encore : Beardsley, Alda-Tadema  dit Sir Lawrence,William Morris,Dante Gabriel Rossetti...) et à défaut de tout comprendre on s'interroge . S'enchaînent les salles et notament  The Peacock Room , "la pièce des Paons", unique décoration d'intérieure existante de James McNeill Whistler. Obligation de faire son tri  ! A chacun de se laissez guider par ses préférences comme par exemple la monumentale  sculpture dite Le Paresseux de Frederic Leighton, les portaits de Whistler ,notament  The Woman in White ,  la saisissante Théière Diamant de Christopher Dresser préfigurant le cubisme  et la dernière salle (baptisée "Belles personnes et demeures d'esthètes") qui concrétise dans son ensemble ce mouvement artistique. De quoi en prendre de la graine, graine de tournesol bien sûr ! et réfléchir après coût sur la fameuse formule "l' Art pour l' Art " et la nécessité du Beau dans la société et... chez soi ! "Beauté Morale et Volupté dans l'Angleterre d'Oscar Wilde , Musée d' Orsay, 1 rue de la Légion -d'Honneur, 75007 Paris. Du 13 septembre 2011 au 15 janvier 2012.

Retour à l'accueil