Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

Confinement : et si Paris était devenu un village ?

19 Avril 2020, 14:15pm

Publié par leboudoirdemadame

Et si  Paris était devenu un village , une parenthèse enchantée ? Dès l’aube, les oiseaux y  chantent et s’éparpillent dans les arbres. Pas un bruit mais une sorte de langueur que seul un coup de vent parfois balaye comme le fait un trait de lumière oscillant sur un mur lisse ….Oui nous sommes en ville et tout est plus facile, détendu . Curieux paradoxe !

Des « confinés »  s’ébrouent sur leurs balcons et chaque après-midi ,certains s'y posent pour lire des heures, deviser un moment .…Il en est même, des hommes  qui se la jouent balnéaire, endossant chemisette et short de bain ! Les femmes ? Elles parlent . De jardin, de roses, de livres  …Même les chiens a défaut de pouvoir sortir pour se dégourdir les pattes font la sieste à leurs pieds . 

Dès l'heure des repas, des pigeons s'ébrouent , prestes à fondre sur les miettes de pain qu'une invisible  âme charitable leur lance . Observation : plus de mendiants, plus de touristes. Que des locaux. 

Le samedi soir,  concert chanté comme dans un théâtre de verdure ! Se croirait-on à Aix ? On ne voit pas mais on entend la musique. Le dernier morceau coïncidant à 20h avec les bravos en hommage aux soignants, clôt cet intermède devenu un rituel  .  

Une rare voiture glisse sur la chaussée, relayée par un autobus sans passager. Les vitrines des boutiques de mode ont oublié que c'était le printemps .Elles restent figées sur l’hiver. Le matin tôt , la jeune garde des  sportifs  « sort du bois », elle court  à petite foulée sur des trottoirs désertés. On ne se cogne plus au passant ,on trace sa route direct ! 

Et quand l’ heure des courses arrive , le parisien redécouvre les boutiques de quartier : le boucher,  le fromager ,le sacro-saint épicier !!!!  Tout est là : légumes, fruits, salades... On regarde, on soupèse ,on choisit ...On devise aussi !  A défaut de travailler, le client s’épanche . Il a du temps re découvrant du coup le bonheur d’en perdre sans limite  ! Les parisiens qui se sont « carapatés « auraient-ils eu tort  ? 

 

Voir les commentaires

Prêt pour L' opération Sweet Tooth de Ian McEwan ?

5 Avril 2020, 11:42am

Publié par leboudoirdemadame

Qu’est-ce qu’il risque d’arriver a toute personne, lecteur compulsif ?

De devenir agent secret et comme pour Serena Frome dans ce roman de Ian Mc Ewan au MI5, la légendaire agence de renseignements anglaise !!!!

Etudiante lambda dans les années 70, dotée tout de même d’une licence en mathématiques, Serena intègre le MI5 un peu par hasard.

Disons qu’elle se laisse porter par une passion pour un vieux professeur à Cambridge et ex agent pendant la dernière guerre.Et de fil en aiguille..

Novice, Serena passe par tous les stades de la formation commençant comme…femme de ménage chargée de « nettoyer » d’anciennes planques .

On est en pleine guerre froide et lutte contre l’IRA. Autant dire que le MI5 s’active.

Une fois formée, jaugée, évaluée ,  ses supérieurs demande a Serana d’infiltrer l’univers d’un jeune auteur prometteur : Tom Haley .Et la connaissant, ce qui doit arriver arrive : elle s’amourache de ses nouvelles et du monsieur ! On peut être agent secret et avoir un coeur d’artichaut !

Ce roman, entre thriller et roman psychologique qui porte le nom de l’opération dont est en charge Serena Frome est assez jubilatoire et fourmille de situations assez cocasses.

La prose de McEwan, fluide comme La Tamise porte le lecteur entre réalité et fiction, faisant aussi de la littérature et de sa place dans nos vies un personnage central d’ Opération Sweet Tooth.

Une bonne raison pour être convaincu de lire ce livre que je trouve très original ,renouvelant le genre de l'énigme policière .

Opération Sweet Tooth, Ian McEwan, , edts Gallimard.

 

Voir les commentaires

A lire : Avril enchanté d' Elizabeth Von Arnim

1 Avril 2020, 10:00am

Publié par leboudoirdemadame

 

Il est des livres que l’on voudrait ne jamais terminer tant il procure de bonheur.. . Avril Enchanté en fait partie.
Ecrit dans les années 1910 par Elizabeth Von Arnim, Avril Enchanté raconte le séjour en Italie de quatre londoniennes qui lassées du quotidien : mari, fog… se retrouvent à louer par le biais d’une petite annonce, un château noyé dans la verdure et le bleu de la mer . Bien sûr aucune de ces femmes ne se connaissent entre elles avant de débarquer dans ce lieu enchanteur qui va agir sur elles comme un révélateur de personnalité…. D’ âge , de goût et de statut social différents, elles vont ensemble faire l’ apprentissage de la liberté : liberté de penser, liberté d’aimer, liberté de s'affranchir de tabous et autres principes victoriens… Une audace que dans ce début du vingtième siècle, l’aristocratique Elizabeth Von Arnim narre avec beaucoup de finesse , légèreté , humour, causticité (d'autant qu'elle sait se moquer de ce milieu, le sien !). Sa plume, doublée d'un très aigu sens de l'observation, court sur le papier avec une complicité et joie évidentes avec le lecteur .
Avril Enchanté , Elizabeth Von Arnim collection Domaine Etranger, 10/18, éditions Salvy.
Extrait : "Le ciel nuageux de l'Italie les surprit tant elles s'attendaient à trouver le grand soleil. Mais que leur importait ? N'étaient-elles pas en Italie où les nuages semblent des anges potelés? Les deux jeunes femmes toutes à l'exaltation de leur premier voyage, ne quittaient pas des yeux les paysages qui défilaient devant la fenêtre de leur compartiment.Même la nuit elles éprouvaient une grande joie à sentir que chaque tour de roue les rapprochait du but".

Voir les commentaires