Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

Les imposteurs : le nouveau John Grisham aux éditions Jean Claude Lattès

25 Juillet 2019, 14:37pm

Publié par leboudoirdemadame

Quand on est comme moi friande du milieu judiciaire dans lesquels les avocats s’activent et selon qu’ils soient du côté de la défense ou de l’accusation, on aime les romans de John Grisham qui s’en ait fait une spécialité.

Depuis le roman La Firme qui l’a consacré, l’auteur nous offre chaque année ou presque  un nouvel opus . Cette année pour la France c’est Les imposteurs aux éditions Jean Claude Lattès qui met en scène trois étudiants en droit, trois amis confrontés à un dilemme : comment rembourser un lourd emprunt  étudiant accordé par le gouvernement en sachant qu’on ne pourra pas s’en acquitter d’autant que la médiocrité de l’enseignement reçu les vouent à l’échec ?

Et quand a cela s’ajoute, une arnaque révélée par un de leurs amis, l’idée de ce libérer de ce joug pousse Mark Todd et la jolie Zola à agir !

L’intrigue, inspirée comme la révélée John Grisham par la lecture dans le journal The Atlantic d’un article intitulé « L’arnaque des écoles de droit » est assez retorse et captivante pour tenir en haleine le lecteur surtout quand les trois amis découvrent que leur école appartient à un financier de New York qui possède également une société d’investissement spécialisée dans les prêts étudiants .

Même si l’on devine un peu la fin de l’histoire, l’on a bien du plaisir à lire Les imposteurs. On se réjouit également que trois étudiants en droit puissent se jouer avec autant de talent  et insouciance des institutions gouvernementales !  Seule ombre au tableau pour moi : la traduction que je trouve un peu faiblarde. Peut être n’est-ce qu’une impression. « Bénéfice du doute » dirait le juge ...

Les imposteurs , John Grisham , éditions Jean Claude Lattès

Voir les commentaires

Cet été le melon a la pêche !

24 Juillet 2019, 14:40pm

Publié par leboudoirdemadame

Plutôt  que de réduire le melon à sa simple expression : présenté en tranches  ...accordez-lui au dessert, une présentation qui lui donne du panache . Bref , attelez-vous à une soupe crémeuse servie glacée . Ma recette pour deux gourmands :

-  un gros melons mûr à point coupés en dés

- le jus d'une orange

- une grosse pêche jaune 

-deux feuilles  de menthe fraîche

- un peu de sucre ( facultatif )

Dans le bol d'un robot mixeur  versez les éléments. Brassez trois fois sept secondes .Transvasez le jus obtenu et mettez au frigidaire trois à quatre heures. Au moment de servir, remixez le jus et en ajoutant deux cubes de glace .Servez aussitôt . 

Effet garanti !

Voir les commentaires

Photo et musique : le duo d'été à La Galerie de l'Instant à Paris

18 Juillet 2019, 07:06am

Publié par leboudoirdemadame

galerie de l'instant, beatles, rolling stones, dominique tarlé, photos, musique , rock

Non sans humour, la directrice de La Galerie de l’instant a laissé libre cours à deux de ses passions : la photo bien sûr et… la musique.

Bref Julia Gragnon était bien placé pour les réunir dans une exposition estivale qui se tient jusqu’au au 10 septembre 2019 dans sa galerie parisienne.

Julia a ainsi fait appel  a des photographes parmi lesquels  des amis : Dominique Tarlé, Terry O’Neill, Tony Frank, Gered Mankovitch et aussi : Chris Stein, Al Satterwhite, Bob Gruen, Neal Preston …

Le résultat ? Une exposition débordante d'énergie, joie de vivre  qui ravira  les amoureux des photos et aussi les fans de rock, pop, punk et new Wave en leur faisant découvrir des  clichés des Rolling  Stones, Led Zeppelin, Jimmy Hendrix, Blondie, David Bowie, Beatles , Sex Pistols et autres fous de musique 

La Galerie de l'Instant, 46 rue de Poitou Paris 75003 .Site: lagaleriedelinstant.com 

Voir les commentaires

En piste : Le Cherokee de Richard Morgiève aux éditions Joelle Losfeld

17 Juillet 2019, 14:26pm

Publié par leboudoirdemadame

richard morgiève, joelle losfeld, gallimard, cherokee ,roman, apache,

Se délecter en lisant c’est génial mais quand en plus on est épaté alors là …bingo ! La chose est rare mais je l’ai vécu avec Le Cherokee de Richard Morgiève chez Joelle Losfeld Editions. 

D’abord l’ ’architecture de ce roman échappe à tout classement. L’auteur, français, s’est lancé dans un polar truffé de références à l’Amérique des années 50 entre maccarthysme, armée de retour d’Indochine, apparition supposée de soucoupes volantes,  FBI sur les dents. Pas moins que ça ! 

En piste, un shérif solitaire ( et loin du cliché : mec bourré de testostérone) : Nick Corey taraudé par de mauvais souvenirs et qui une nuit d’automne sur les plateaux désertiques du comté de Garfield dans l’Utah voit jaillir un avion quasi furtif et sans pilote ! 

Dès les premières pages, Richard Morgiève happe son lecteur en l’enfermant dans un style d’écriture mené à un tel train d’enfer qu’il ne peut descendre en marche ! 

Bref, on continue, happé par ce style, l’histoire qui se révèle être une enquête périlleuse et où d’improbables pépées, cigarettes au bec et belles américaines à quatre roues divinement carrossées et rutilantes, éclairent une sombre histoire de complot d’une envergure nationale ...

L’originalité de ce roman, Le Cherokee,  c’est qu’il est à double lecture : celle donc de l’enquête, et celle, intérieure de Nick Corey ; elle va  au fur et à mesure qu’elle progresse avec la complicité de l’agent du FBI ,Jack White,  lui permettre de dénouer sa propre histoire et ainsi d' élucider le drame familial dont il a été témoin et victime dans sa jeunesse….

Le roman où abondent rencontres hautes en couleur, ( de grands sages la plupart du temps ) et réflexions très sombres aussi, amènent le lecteur à l’essentiel : constater que vivre est une expérience terrible .

Extrait: "Corey a bu son café en regardant la cour par la fenêtre de la cuisine. A force de la regarder, il lui semblait qu'elle prenait une place prépondérante dans sa vie. Sous le hangar bancal au toit en tôle ondulée, la vieille Chevrolet au milieu du bois coupé ne démarrait plus. Le balai posé contre le mur n'avait pas bougé depuis trois ans. A loin, les montagnes étaient là comme un trompe-l'oeil dans une pièce de théâtre. Il regardait la cour et se laissait posséder par la fatigue, l'amertume, le sentiment d'absurdité que vivre faisait éprouver à force de respirer. Il avait l'habitude, il fallait croire au quotidien, à sa force inepte et saine. Se laisser porter par l'enchaînement des actions les plus simples et ainsi la vie s'écoulait raisonnablement ."

Le Cherokee, Richard Morgiève, Joelle Losfeld Editions 

Voir les commentaires

Des poivrons bien farcis qui font recette

16 Juillet 2019, 14:18pm

Publié par leboudoirdemadame

poivrons provence cuisine tomate ail basilic

"Bien" voulant dire astucieusement ! Premièrement, l'idéal  c'est de prendre pour cette recette des minis poivrons : une quinzaine environ pour deux gourmands. Une fois ces mini poivrons lavés, vidés des pépins ,on les cuits al dente à la vapeur.Pendant ce temps ( sept à dix minutes ), on prépare la farce . Celle que j' indique  ici est une invention pure : genre " qu'a-t- on dans le réfrigérateur ? " 

Ce jour là un peu de : bresaola ( deux tranches ), des tranches de tomates séchées ( cinq), une boule de mozzarella , une courgette ( en prélever 1/4),  du parmesan ( 3 cuillères à soupe ), de l'oignon rouge ( la valeur d'une cuillère ) .Vous aurez compris que les proportions indiquées entre parenthèse "font" la recette !

On passe au mixeur ( par exemple : Mini Magimix  ) tous ces ingrédients en rajoutant un peu d'huile d'olive, du basilic frais, du sel, du poivre, le quart d'une gousse d'ail. Ensuite on farcit les mini poivrons pré cuits avec cette pâte et on les dispose dans un plat huilée allant au four préchauffé à 230° . On fait cuire pendant quinze à vingt minutes en surveillant.

Le "plus" . Il est possible de rajouter des dés de mozarella et du parmesan râpé sur le dessus du plat avant de faire cuire pour faire gratiner davantage ces minis poivrons . Ce plat se sert accompagné d'une salade de caractère genre Trévise et d'un bon rosé bien frais comme le Gris de Rose Rougiers vins des restanques Sainte - Baume . L'air de rien avec son prix modique, il assure ! 

A noter : la photo montre les minis poivrons farcis avant cuisson .

Voir les commentaires

L'Inde à Lorgues chez Janine et Roger :une boutique de mode pas comme les autres

11 Juillet 2019, 10:16am

Publié par leboudoirdemadame

namasté, mode, inde, tissus,

 

Ce que j’aime dans une boutique c’est lorsqu'en en franchissant  la porte pour la première fois, l’on est d'instinct certain d’y trouver son bonheur. Expérience vérifiée et jubilatoire chez Janine et Roger à Lorgues ( Var ) une boutique de mode et d’accessoires où les tissus les plus  aériens et colorés vous transportent en …Inde .
 
« Normal »  m’explique Françoise, la maîtresse des lieux « puisque la quasi totalité  des robes, jupons, blouses «  arrivent tout droit de ce pays . Quelques exceptions aussi puisque certains modèles viennent de chez Namasté à Lourmarin ! Une mode hyper féminine, cool , gentiment "peace and love" : tout ce dont on a envie cette année ! Et pour l'accompagner , des sacs, des cabas au look estival.
 
Toute cette production aux finitions parfaites et détails futés est à tomber. Elle  séduit  d'ailleurs une clientèle des plus huppée de la région vu les noms cités : VIP de la culture, des médias... etc....On ne les citera pas, discrétion oblige. On repart avec sa robe ,son jupon joliment rangés dans des petits sacs de cotonnade parfois doublés d'imprimés et sequins . 
 
Ici chez Janine et Roger on travaille en famille et si Françoise ne tient pas boutique c’est un de ses fils ou sa soeur Nadine qui la remplace . Attentive, celle-ci  vous sert café et autres boissons fraîches  puisque Janine et Roger fait  aussi salon de thé. 
 
En ce jour de lendemain de fête, la conversation d’ailleurs mène bon train entre littérature,  musique et cuisine …indienne !
 
Janine et Roger , 30 bd Clemenceau 83510 Lorgues 
 

Voir les commentaires