Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

A lire : Régine , Gueule de Nuit aux éditions Flammarion

31 Octobre 2018, 08:17am

Publié par leboudoirdemadame

Régine : reine de la nuit et témoin privilégié d'une époque...(photo Frederic Piau/Bestimage

On peut penser que la reine de la nuit , c'est celle de La flûte enchantée de Mozart mais il y a aussi dès les années 60,une autre reine,  celle de nos nuits parisiennes qui a ouvert rue du Four au coeur de Saint-Germain des Prés à Paris son premier club   .

On l'aura compris, je veux parler de Régine qui a ensuite internationalisé son nom avec d'autres clubs, fédérant ainsi plus de 20 000 membres, permettant à chacun d' entre eux d'en fouler la porte ( grâce à une carte spéciale) aussi bien à Rio de Janeiro que New York, Miami…

La petite fille d'origine juive polonaise née Zylberberg  qui me racontait l'ors d'un interview qu' elle dormait pendant  les années de guerre avec ses chaussures aux pieds pour " fuir plus vite" a su très vite orienter sa vie . Après avoir été disquaire, barmaid ,elle est devenue son propre maître pour régner ensuite sur la fête pendant plus d'une demi-siècle et sans compter sa belle carrière d'interprète.

Un joli pied de nez aux années difficiles, à l'adversité mais toujours guidée par sa bonne étoile où entre 1956 et 2004, Régine a fait danser, chanter et rire le monde entier allant jusqu'à crée au Jimmy's,  un junior club pour les enfants des habitués du club !

Beaucoup de ses clients sont devenus des proches, avec on ne sera pas étonné des rencontres inouïes, souvent dans des circonstances étonnantes ( merci le hasard! ) ce qu'elle raconte aujourd'hui pour nous lecteurs dans Gueule de nuit a paraître le 7 novembre aux éditions  Flammarion .

Une sorte de carnet de notes intimes qui au-delà de ces rencontres fait de Régine, reine de la nuit, un témoin privilégié de toute une époque.

Ainsi par exemple après des décennies  de secret, elle lève le voile et non sans humour  sur le mystère Johnny Halliday/ Elvis Presley  : ce sont-ils oui ou non rencontrés ? Et bien oui ! On peut même donner le lieu : au Calavados  dite la Cala, avenue Pierre-1er-de-Serbie à Paris  …

Des personnalités du show bizz défilent dans Gueule de Nuit comme  "Docteur Gainsbourg et Mister Gainsbarre", Françoise Sagan, Michaël Jackson, Edouard Baer, la délicieuse Françoise Dorléac…mais aussi Simone Veil "la combattante", Diane Von Furstenberg et en clin d'oeil à ses sources d'inspiration pour sa carrière de chanteuse : Fréhel, Barbara, Jacques Brel…Un aréopage  où elle se livre aussi sur ses amours,ses amants.. .

A noter la préface de l'ami Pierre Palmade,préface intitulée : "Régine je l'aime ! " Je peux dire : nous aussi ! Dominique Larue 

Régine, Gueule de Nuit, édition Flammarion .A paraître le 7 novembre.

Voir les commentaires

Aimer la bonne chère est-elle un crime ? Réponse avec les recettes délicieuses et criminelles d' Agatha Christie

28 Octobre 2018, 09:28am

Publié par leboudoirdemadame

 

Est-ce un crime d'être gourmand ? Pas avec dame Agatha ....

L'automne et bientôt l'hiver sont un excellents prétexte  pour se satisfaire d' une cuisine qui revigore  et réconforte ! Alors  pourquoi ne pas vous plonger dans Crèmes et châtiments , un livre original qui rassemble non sans humour les meilleurs recettes de cuisine servie à la table de dame Agatha, une gourmande née qui faisait fi des régimes !   Le tout richement illustré et avec notamment des photos d'Agatha attablée dans sa cuisine, déambulant dans son jardin, les bras chargés de roses ... 

De quoi se pourlécher les babines en toute impunité !

Entre le canard farçi à la sauge, le yorkshire pudding, la crème de champignons,le haddock poché... et tout ce qui fait les vrais English Breakfast et Tea Time ( scones, buns, crumpets,marmelade d'oranges, les canapés dont les fameux Drury Lane ou sandwiches au concombre ...) sans oublier les breuvages comme les cocktails Pink Lady, Dry Martini... il y a de quoi faire . Ajoutez à cela des recettes étrangères qui illustrent les voyages d'Agatha Christie en Orient et autre,le bonheur culinaire est total !

Des extraits de romans mettant en scène Hercule Poirot et Miss Marple complètent ce recueil..."mortel" parfois pour la ligne mais si jouissif pour les papilles et le moral .

"C'est merveilleux de rentrer chez soi : ma fille, les chiens, les jattes de crème du Devonshire,les pommes, les baignades...Je pousse un soupir d'extase."

Crèmes et châtiments par Anne Martinetti et François Rivière; photographies de Philippe Asset. Editions, JC Lattès

Voir les commentaires

Juste un regard de Harlan Coben : méfiez-vous des photos...

7 Octobre 2018, 06:58am

Publié par leboudoirdemadame

 

une vie qui bascule à cause d'une photo.....

S'il vous arrive de fouiller dans un lot de photos sur tirage papier, votre vie peut basculer ...C'est ce qui arrive en tout cas à Grace Lawson dans ce polar d'Harlan Coben : Juste un regard . En ligne de mire, une photo d'un groupe de jeunes gens, une photo énigmatique sur laquelle Grace tique et s'interroge . 
Quelque chose ne va pas ! Et elle a raison Grace puisque dix ans de mariage deviennent instantanément une imposture, un mensonge monstrueux et qu'il va s'en suivre une recherche de la vérité qui va l'entraîner dans une course contre la montre avec pour elle une priorité : préserver Emma et Max ses enfants ....
Oui aucun doute, il suffit " juste d'un regard" porté sur une photo que l'on aurait pas dû voir pour tenir le lecteur en haleine et  jusqu'à la dernière page du roman. Un grand  Harlan Coben !

Juste un regard, éditions Belfond Pocket .Actualité de l'auteur sur www.harlan-coben.fr 

Voir les commentaires

Une bonne table : l'auberge des braconniers à Ampus

5 Octobre 2018, 08:55am

Publié par leboudoirdemadame

Cuisine divine, authentique, cadre en rapport : tout pour réjouir les papilles !

Trouver un bon bistrot en Provence n’est pas chose aisée et la recherche relève d’une enquête où il faut déjouer pièges et leurres  : cuisine indûment recherchée et moderne mais pas à la hauteur ou prétentieuse et étoilée alors que l’on ne recherche qu’une chose : la simplicité , l’authenticité  d’une cuisine de campagne voir familiale . 

Bonne pioche avec l’ auberge des braconniers à Ampus, joli village médiéval du centre Var niché à 600 m d’’altitude  au-dessus des gorges de la Nartuby qui lui donne un beau cachet . 

Un peu en retrait donc facile d’accès, l’établissement tenu par Bertrand Urtado et sa compagne Lisa Guigne a la sagesse de proposer une carte courte, goûteuse sans prétention mais de haute volée dans le genre . Les yeux et les papilles s’en régalent dès l’arrivée des plats sans que les fourchettes s’activent.

Plats « fixes » centrés par exemple autour de salades divinement composées comme la salle de chèvre chaud ( frisée, mesclun, dés de tomates, melon, herbes fraiches et jambon de San Daniel ) où des fameuses pizzas cuites au feu de bois comme la Margaritta  débordante de mozzarella inoubliable (en directe d’Italie) posée sur une pâte croustillante toute chaude.

Un duo qui n’empêche pas les plats du jour : steak Angus, Côte de boeuf, andouillette de Troyes . Bon choix de desserts maison  comme la  mousse au chocolat, la Tatin de nectarines, panna cotta aux fruits rouges.

Tout est parfait : la cuisine donc, la carte des vins avec par exemple un rouge velouté Saint-Jean de Villecroze , le service , rapide et bon enfant. La clientèle , habitués et de passage,  s’attable en ce beau jour d’octobre sur la terrasse à l’ombre des platanes ou dans l’auberge où l’on voit officier le chef. A noter quand arrive l'addition : des prix doux .

Une table hautement recommandée d’autant qu’on y a vu ,cet été,  dîner en famille une personnalité de choix sans nul doute au fait des bonnes adresses , en l’occurence Sofia Coppola ,la fille du cinéaste Francis Ford Coppola . 

L'auberge des braconniers , 4 bd Georges  Clemenceau , 83111 Ampus . Tel : 04 94 68 34 85

 

Voir les commentaires