Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

La guerre 14/18 : le roman d'une famille ....

28 Juillet 2018, 09:37am

Publié par leboudoirdemadame

" C'était un magnifique après-midi de la fin juin, une journée idéale pour jouer au cricket..."

On "fête" le centenaire de la guerre de 14/18 . Des romans sur ce sujet il y en a pléthore comme par exemple : la trilogie de Anne Perry La saga des qui comprend : Avant la tourmente, Le temps des armes, Les anges des ténèbres.

Cette trilogie très soucieuse de l'exactitude des faits et où se cumulent grande histoire et histoire tout court d'une famille anglaise se lit d'une traite.

Comme le roman commence à la veille de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand pour s'achever à la fin du conflit, on tient là un condensé sur cette période qui ne manque pas d'émotion, de suspens et moments critiques.

Pour résumer disons que cette trilogie montre les conséquences de la guerre sur la vie d'une famille consciente qu'elle peut être sacrifiée et d'un pays en quête de victoire partagée avec les alliés. 

Dans ce livre, j'avoue y avoir retrouvé des scènes au front me rappelant celles consignées par mon grand père dans son journal de guerre, notamment dans les tranchées .Un journal assorti d'une violette séchée et cueillie comme il l'a écrit "en terrain ennemi" (dans la région d'Ypres ) .

La saga des Reavley, Anne Perry, éditions 10/18

Voir les commentaires

Le peintre Marie Laurencin : une vie et l'oeuvre de toute une époque

21 Juillet 2018, 09:56am

Publié par leboudoirdemadame

Une vie en ombre et lumière...

 

Le livre attendait son heure depuis deux-trois ans et il a suffi de plonger dans  Le Journal d’Irlande de Benoîte Groult sorti récemment et initié par sa fille Blandine de Caunes pour enfin passer à l’acte avec Marie Laurencin de Bertrand Meyer-Stabley le « spécialiste » des biographies . 

Le lien entre ces deux femmes ? l’ amitié et plus…qui unissait la mère de Benoîte Groult, Nicole  ( soeur de Paul Poiret ) à Marie: peintre, égérie du cubisme . Qu’on apprécie ou pas ses oeuvres, Marie Laurencin est un passage obligé dans l’histoire de l’art du début du siècle. Un formidable témoin . C’ est en cela que lire sa vie est riche d’enseignement.

Elève en peinture, notamment  à l’atelier des Batignolles à Paris, elle travaille avec des professeurs réputés comme Madeleine Lemaire  ( qui sera l’inspiratrice de Mme Verdurin dans La recherche de Proust). 

Son style en arabesques, couleurs tendres prend forme. Ses relations aussi : Derain, Georges Braque, Max Jacob, Matisse, Pablo Picasso qui la présente au poète Guillaume Apollinaire et avec lui cinq années de passions orageuses dans la bohème de Montmartre et qui inspireront à Apollinaire les plus beaux de ses  poèmes.

Marie va son chemin, artiste et bourgeoise ( elle aime le luxe, le confort  ), commence a exposer et à s’exposer avec ses amitiés féminines  ce qui ne l’empêche pas d’épouser un baron Allemand. Une union qui huit jours à peine avant la déclaration de guerre en 1914 l’obligera a s’exiler en Espagne. 

Au retour, fêtes et nouvelles rencontres : Cocteau, Valery Larbaud, Coco Chanel, Saint-John Perse..  Ses portraits s’arrachent à prix d’or .D'or comme sa générosité, sa bonté.

Poète aussi à ses heures, joyeuse, enjouée, pleine d’esprit avec son visage d’écolière, sa petite voix fluette,  Marie Laurencin étonne par sa vitalité, sa jeunesse et devient la coqueluche du Tout Paris. 

Cette période des Années Folles marque l’apogée de Marie Laurencin . Une époque « bouillonnante » culturellement  mais où le  monde petit a  petit devient « un volcan » où  monte la fièvre .

Arrive la seconde guerre mondiale annonciatrice de funestes moments .Une sale période pour elle  ....

Marie Laurencin meurt en 1956. Elle se fera inhumée avec selon ses voeux, une rose à la main et les lettres d’Apollinaire sur son coeur .

Dans son oeuvre : 1800 peintures, aquarelles et lithographies sans compter des livres illustrés, décors de ballet et de théâtre. Depuis 1983, un musée entier lui est consacré au Japon .

Marie Laurencin, Bertrand Meyer-Stabley, éditions Pygmalion 

Voir les commentaires

A mettre entre toutes les mains : L'art de la brouille de Matthias Debureaux

14 Juillet 2018, 13:13pm

Publié par leboudoirdemadame

savoir se brouiller : tout un art....

" Un jour où l’autre on finit toujours par se fâcher avec l’un de ses meilleurs amis … " je ne sais plus au juste qui a lancé cette cruelle prophétie mais si tel est le cas, on ne saurait trop vous recommander de tirer les enseignements de ce judicieux petit ouvrage : Le noble art de la brouille de Matthias Debureaux aux éditions Allary .

Véritable petit guide pour « solder de tout compte » une amitié chancelante, vouée à l’échec , ce guide, pétri d’humour, recense les différents méthodes pour en faire un parcours idéal, mené à bon terme sans espoir de retour. Par exemple : comment annoncer la séparation à l’ami ? Comment  cultiver la rancune qui sera le ciment de la brouille ? Comment apprendre à conclure une lettre d’adieu car il va s’en dire que rompre exige de la fermeté !

Si plus tard le hasard de la vie vous met en présence de l’ami répudié, déchu, Matthias Debureaux  vous dit comment mettre fin à la torture avec élégance . Sans esclandre et sans mettre mal à l’aise l’entourage témoin de la chose… 

Le noble art de la brouille concentre aussi un florilège de brouilles célèbres comme celles entre Camus et Sartre, Coco Chanel et Elsa Schiaparelli, Picasso et Malraux, La Tebaldi et Maria Callas… On y apprend aussi que dans l’Antiquité Grecque, Lycurgue, le grand législateur de Sparte avait rendu obligatoire l’amitié dès l’âge de vingt ans en interdisant de prendre ses repas seul chez soi ! 

Des personnalités célèbres fourmillent dans ce livre avec des extraits de leurs lettres, implacables, des mots d’injures aussi … Un art où excelle a travers les siècles les : Marie de Médicis, Paul Léautaud, Picasso…et plus proches de nous : Léo Ferré, le chanteur Renaud…

Le noble art de la brouille..à mettre entre toutes les mains !

Le noble art de la brouille, Matthias Debureaux, Allary éditions

 

Voir les commentaires

Après les dieux du stade... rencontre ou retrouvailles avec les dieux Grecs

11 Juillet 2018, 13:03pm

Publié par leboudoirdemadame

Toujours d'actualité...les mythes Grecs

Après les "dieux" du stade pourquoi ne pas plonger dans l' univers des dieux grecs ? L'astuce ? L' ouvrage de Jean-Pierre Vernant : L'univers , Les dieux, Les hommes ,un classique du genre paru il y a quelques années et qui fait toujours référence  .

Ce spécialiste qui a été professeur au Collège de France a su comme personne "décoder" les rapports et les liens entretenus entre ces trois "communautés" . Avec ce livre très pédagogique,  une fois de plus, Jean-Pierre Vernant  nous a légué un héritage .

A charge pour nous de le transmettre, conscient du savoir et des enseignements que chacun peut en tirer et à tout âge .

Dans son Avant-propos , Jean-Pierre Vernant écrivait: "Dans ce livre, j'ai tenté de livrer directement de bouche à oreille un peu de cet univers grec auquel je suis attaché et dont la survie en chacun de nous me semble, dans le monde d'aujourd'hui plus que jamais nécessaire.

Il me plaisait aussi que cet héritage parvienne au lecteur sur le mode de ce que Platon nomme des fables de nourrice, à la façon de ce  qui se passe d'une génération à la suivante en dehors de tout enseignement officiel"

L'Univers, Les Dieux, Les Hommes , Vernant raconte les mythes ,éditions Seuil

Voir les commentaires

Des animaux et des hommes au Musée de la Compagnie des Indes de Lorient

9 Juillet 2018, 09:43am

Publié par leboudoirdemadame

Européen monté sur un lion, Chine,dynastie Qing, règne de Kangxi ( 1662-1722) Dépôt du musée national des arts asiatiques-Guimet

L’attrait pour le monde animal et sa protection ne cesse de grandir . Depuis le 23 juin, c’est tout un aéropage d’ animaux que le Musée de la Compagnie des Indes de Lorient propose aux visiteurs de découvrir et sous un angle précieux : des animaux  dessinés, peints sur porcelaine de Chine . 

« L’or blanc », inventé au cours de la dynastie Tang ( 618-907)  a fasciné très tôt les Européens et on peut dire que c’est presque pour eux qu’au XVIIè siècle , sous la vogue de l’exotisme extrème-Oriental que les porcelainiers ont reproduits animaux domestiques tels que chiens et chevaux , volatils au plumage délicat et coloré mais aussi des animaux sauvages tels  lions comme ceux de Fô propres à la culture asiatique.

Cette délicate et instructive exposition à laquelle participe le Musée Guimet de Paris se tient jusqu’au 15 décembre 2018, de 10h à 18h30, tous les jours jusqu’au 31 août, de 10h à 18h, tous les jours sauf le mardi en septembre, de 13h30 à 18h tous les jours sauf le mardi du 1er octobre au 15 décembre 

Musée de la Compagnie des Indes, citadelle de Port-Louis .http://musee.lorient.fr  tel:02 97 82.19.13

Voir les commentaires

Quand la lavande se sucre...

8 Juillet 2018, 14:37pm

Publié par leboudoirdemadame

 

sucre au parfum et saveur de lavande....

Toute bête ,toute simple pour ensoleiller vos compotes de fruits jaunes : pêches, abricots, melon.... cette recette de sucre parfumé à la lavande .Il suffit d'égrener quelques brins  dans du sucre semoule , de préférence blanc car plus neutre de goût que le pur canne et le tour est joué.

Bien évidement, la lavande ( rincée et séchée à l'air libre avant l'utilisation )  doit être irréprochable comme celle de... mon jardin ! La choisir donc non traitée et mieux encore, bio .

Dans un pot à fermeture hermétique , on "empile" lavande et sucre par couches . Comptez  cinq à sept brins pour 500 grammes  de sucre mais rien n'empêche d'en mettre moins ou plus !

Petit à petit, le sucre s'imprègne du parfum . Au bout de quelques semaines, sous l'effet des huiles essentielles qui l'humectent , il s'agglomère et se cristallise.C'est normal .Il suffit de brasser le sucre  avant de l'utiliser.

Voir les commentaires

Le snobisme de la confiture ...

3 Juillet 2018, 09:06am

Publié par leboudoirdemadame

confiture maison : oranges, citron bio et éclats de gingembre frais ....

La bonne confiture , on nous en fait tout un plat avec certaines marques huppées excellentes certes mais qui la vendent à prix d'or alors que chaque gourmand peut arriver au même résultat et en payant moins cher.

Démonstration faites avec ma propre expérience : faire une confiture de kiwis/banane réalisée dans une ...machine à pain Moulinex Uno, programme 14 ! Ma recette : 

- six kiwis épluchés

- 1 banane coupée en dés 

- 45O  grammes de Confisuc 

- le jus d'un citron 

Pour ma part j'ai haché les kiwis séparément dans un Magimix  mini en surveillant bien pour ne pas passer le seuil où les fruits deviennent de la purée ...j'ai transvasé le tout dans une jatte et j'ai rajouté la banane coupée en dés , le jus de citron et le Confisuc en laissant mariner tout cela  deux heures sans oublier de "touiller"  de temps en temps.

Ensuite, on verse la préparation dans le bac de la machine à pain programme donc 14 ( programme confiture) et après 1h 05 de cuisson ,la confiture est faite . On peut avant de mettre en marche recouvrir le dessus du bac avec un papier d'alu pour éviter les possibles projections .

Dans tout les cas faire attention quand on retire ce bac. C'est très chaud ! Ensuite, on met en pot dans des pots ébouillantés qu'on retourne et qu'on laisse refroidir à température ambiante .Le résultat en bouche ? Extra . Du coup j'ai  refait une autre confiture avec des oranges et citrons bio ( avec écorces ) et  éclats de gingembre frais ( voir photo in progress ) . La prochaine ? Tomates cerises . (rouges/jaunes/oranges) et ananas . Alice Desfourneaux  

Voir les commentaires

Clic Clac

3 Juillet 2018, 06:57am

Publié par leboudoirdemadame

.

le temps de la lavande sur le plateau de Valensole...(photo dl)

 

Voir les commentaires