Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

Entre fiction et réalité : Le voyage à Wannsee de Patrick Fort

26 Avril 2018, 14:17pm

Publié par leboudoirdemadame

un étrange voyage ,flamboyant pour certains, scandaleux pour d'autres ...Le voyage à Wannsee de Patrick Fort aux éditions Gallimard

Autopsie d'un "double suicide", c'est ce à quoi Patrick Fort s'est attelé dans son nouvel ouvrage : Le voyage à Wannsee. Avec ce titre, les passionnés du romantisme ( surtout Allemand ) auront tout de suite saisi l'identité des protagonistes vu le lieu cité, a savoir l'écrivain et dramaturge Heinrich von Kleist ( auteur entre autre du Prince de Hombourg en hommage à la famille des Hohenzollern  ) et sa "complice" consentante, une femme mariée : Henriette Vogel qu'il avait tuée avant de retourner sur lui son arme en cette fin d'après midi au bord du lac de Wannsee. 

A l'époque -on est en 1811-  la bonne société Berlinoise avait évidement chercher à minimiser l'affaire voulant la reléguer à un simple fait divers d'autant que von Kleist de part son passé de conseiller militaire, entachait  avec ce double suicide l' aura de l' armée déjà humiliée par l'occupation française des troupes Napoléoniennes. 

A travers un troisième personnage qui joue le rôle de narrateur, c'est à dire, Ernst Friedrich Peguilhen, ami fidèle du couple et exécuteur testamentaire, arrivé sur place  après le drame ce jour ( le 21 ) du mois de novembre, l'écrivain  Patrick Fort dénoue le fil, mêlant fiction alerte et documents authentiques glaçants. 

Ainsi le lecteur découvre par le détail, les raisons et conséquences de ce drame qui au-delà de simples apparences mêmes empreintes de mystère de par la personnalité énigmatique du couple, s'avère être une réflexion sur l'amour, les sentiments nobles et la liberté soi-disant conquise de part la mort…

Très émouvantes, les lettres et autres correspondances authentiques laissées par Ernst Heinrich von Kleist et Henriette Vogel . N'exigent-ils pas  avec une précision d'orfèvre que soit respectées leurs volontés, le tout rédigé  tel un plan mûrement réfléchi et conçu avec telle lucidité qu'il fait de ce drame romantique un témoignage saisissant.

Inoui par exemple lorsque Henriette Vogel parle du.. futur, une fois que leurs corps seront découverts ( " nous sommes morts tous les deux d'une balle de pistolet , et nous attendons de la bonté d'un ami bienveillant qu'il veuille bien faire mettre en terre nos fragiles dépouilles...")

Voyage à Wannsee : quand l'histoire commence entre Berlin et Potsdam à l'auberge Neur Krug am Gosser Wannsee.

Le voyage à Wannsee, Patrick Fort, collection Blanche, Gallimard 

Voir les commentaires

Une belle rencontre pour le bien des animaux : Béatrice Braun, la créatrice de l'association Shangri-la

21 Avril 2018, 08:03am

Publié par leboudoirdemadame

Béatrice Braun et l' un de ses protégés : Queen un hardi chaton ...

Il y  a ceux et celles qui se désolent face à l'abandon des animaux familiers : chats,chiens …et qui s'en tiennent là et puis, il y  a ceux et celles qui "font ". Béatrice Braun est l'une de ces belles personnes puisqu' elle a créé avec deux amies : Shangri-la, une  association qui leur vient en aide,les soigne, leur trouve des familles d'accueil  (temporaires ou définitive ). Séduite par l'esprit de  Shangri-la , sa proximité, sa structure "sur-mesure" et parcequ'elle consacre l'essentiel du montant des adhésions ou dons à la sauvegarde des animaux, j'ai eu envie d'en savoir plus . D'où ces questions :

Comment avez-vous été amené à créer Shangri-la ? Y-a-t-il eu un facteur déclenchant ?Après cinq années de bénévolat dans une association qui s’occupait exclusivement des chats de Garches, j’ai éprouvé le besoin de créer mon association. Je souhaitais, en effet, sauver les chats de toute la région parisienne. Grâce à deux amies qui partageaient ma vision sur la maltraitance animale, j’ai créé Shangri-la, « la maison du bonheur », en tibétain. Florence est la trésorière et Véronique, assistante vétérinaire est la secrétaire.

Les associations de protection animales sont légion. A la vue de votre site, l’on s’aperçoit que la vôtre ajoute une dimension plus « familiale » ? Est-ce exact ?

Oui, c’est tout à fait exact ! Pour répondre précisément aux souhaits des futurs adoptants, nous demandons à entrer dans l’intimité de la famille. Nous avons besoin, en effet, de connaitre leur environnement (appartement ? Maison ? Terrasse ? Jardin ?), s’ils ont des enfants, s’ils partent en vacances …. Grâce aux familles d’accueil qui gardent nos chats temporairement, nous connaissons parfaitement le caractère et les habitudes de chaque chat ; ce qui nous permet de choisir celui qui répond le mieux au futur maitre.

Quand le chat arrive dans sa nouvelle famille, nous nous donnons une semaine pour vérifier si l’adaptation se passe au mieux. Alors, seulement, nous proposons de signer le contrat d’adoption car il s’agit d’un engagement de 10 à 15 ans.

Comment trouvez-vous les familles d’accueil ? 

Uniquement  par le bouche à oreille ! L'association serait  comblée- si nous pouvions trouver beaucoup plus de familles d'accueil, cela éviterait à certains de nos animaux d'être gardés dans les petites cages de vétérinaire. Tout d'abord, ils y sont malheureux, bien sûr ! Au lieu de s'épanouir dans des foyers chaleureux, ils sont enfermés, et plus ils sont dans une cage, plus ils sont difficiles à apprivoiser ce qui complique l'adoption.

Malheureusement, le sauvetage demande beaucoup de temps, et puis, il nous faut gérer notre site, communiquer sur les réseaux sociaux... Nous ne pouvons donc pas nous consacrer pleinement à la recherche de familles d'accueil. L'idéal , serait de pouvoir être épaulé par des personnes aussi sensibilisées que nous ! Nous nous répartirions les tâches, tout le processus serait accéléré...

Votre association vient surtout en aide à la gente féline ? Qu’en est-il des chiens ?Effectivement nous nous occupons essentiellement des chats mais il nous arrive de sauver des chiens en détresse.

Pour les chats, la tâche est lourde et prend donc un temps considérable. Il faut s’occuper de placer des chats qui ont perdu leur maitre pour cause de décès et dont la famille ne veut pas s’occuper. Souvent, ce sont des chats âgés qu’il est plus difficile de placer. 

 Il y a aussi tous ces chats abandonnés dans les jardins et dans la ville, les chatons, il y a aussi les chats que l’on doit prendre en charge parce que, dans la famille du maitre, l’un des enfants déclare une allergie. 

Personnellement, je fais au mieux pour nourrir environ une centaine de chats errants. Par ailleurs, nous "capturont" pour leur bien ces chats . Ensuite, notre priorité  est de les faire stériliser ou castrer par un vétérinaire, de manière à limiter leur prolifération. Après leur convalescence, nous les relâchons sur les sites où nous les avons trouvés. Bien entendu, tous ces soins sont onéreux et des dons nous sont précieux.

Shangri-la c’est aussi une multitude de « services » pouvez-vous les détailler ?

Sur le site de Shangri-la, les adoptants peuvent trouver un lien qui les conduit vers les différents services que Véronique peut assurer ( garde, promenade des chiens…).Un tarif préférentiel (-20%) pour tous les animaux qui ont été adoptés via Shangri-la

Shangri-la est une jeune association ? Quel est votre souhait pour le futur ?

Pour l’avenir, je souhaite être entourée par des jeunes qui pourraient prendre la relève.

Par ailleurs, l’idéal serait de trouver un ou deux vétérinaires qui nous aideraient (soins, stérilisation, castrations…)  les mairies ou le gouvernement prendraient en charge leurs prestations. A titre d’exemple, une femelle peut avoir quatre portées par an.  A chaque portée naissent entre trois et six chatons. Il est clair que si nous n’intervenons pas, le nombre de chats errants augmente à une vitesse vertigineuse.La saison dernière j’ai pu faire adopter trente six  chatons trouvés dans les rues. J’ai dû en prendre soin chez moi avant de trouver des adoptants.

Quel est l'un de vos derniers sauvetages ? 

Une femme m’a signalé qu’il y avait depuis de nombreux mois sous la pluie, vent, froid, un chat sur un balcon de 7 m2 qui vivait 24h/24 dans une caisse sans protection, ni couverture. Les voisins faisaient un détour pour ne plus passer sous la fenêtre du propriétaire afin de ne plus attendre ses plaintes.Il m’a fallu des jours et des jours d’échange avec ce monsieur qui voulait garder ce chat.Inutile de vous dire l’émotion que j’ai eu lorsqu’un dimanche j’ai pu partir avec Mike qui maintenant fait le bonheur d’un jeune couple, il vit au chaud et surtout il est nourri de câlins.

site Shangri-la :

https://www.association-shangri-la.com

Renseignements pour les adhésions et dons à l'association  tel : 06 11 71 72 00 et sur assos.shangrila@gmail.com

Voir les commentaires

Bel ouvrage de dame : Haute Couture de Florence Delay

7 Avril 2018, 16:39pm

Publié par leboudoirdemadame

un livre : Haute Couture de Florence Delay ( éditions Gallimard ) ; un portrait : Casilda de Tolède par Zubaran visible au musée du Prado,Madrid.

Qu'est-ce qui peut réunir l'histoire, l'art, la religion avec la haute couture et un brin d'enquête à la façon d'un détective? Réponse : L'exquis petit ouvrage que Florence Delay vient d'écrire et qui est a paraître aux éditions Gallimard dans la collection Blanche . Son nom ? Tout simplement Haute Couture ! Pour le qualifier plus précisément, on peut sans risque employer le mot original. 

Imaginez : l'auteur nous transporte au Siècle d'Or espagnol, précisément " au chevet " des oeuvres du peintre Zubaran et ce pour lever le mystère de certains tableaux : celui de saintes richement vêtues," belles comme des Andalouses " telles des femmes de l'aristocratie madrilène, sévillane ou portugaise …Marina de Santa Agua, Engrâce de Saragosse, Eulalie de Mérida...Une dizaine de saintes comme  échappées d'une réalité suspendue dans le temps avec cette question : pourquoi Zubaran les a habillées d'une façon  si somptueuse et mondaine ? Pourquoi aussi ces robes qu'elles portent sont à mille lieues de leur condition ? Un paradoxe qui a titillé la curiosité de Florence Delay. 

Tel un défilé de mode  ( et que l'on peut, c'est une astuce, visualiser simultanément en partie sur Google Images en tapant Zubaran ), saintes et robes haute couture défilent dans cet ouvrage avec " capes, pourpoints, basquines, camisoles, secondes jupes ", où rivalisent étoffes précieuses richement colorées ,sans compter  noeuds et rubans qui volent au vent tels des porteurs de messages…. 

Certains tableaux comme celui que Zubaran a fait d'Elizabeth du Portugal, cache des énigmes que Florence Delay se fait une joie non dissimulée de nous révéler. Ajoutez à cela des précisions historiques et anecdotes sur les aléas que ces tableaux ont subis au cours des siècles ( par exemple, la dispersion de certains tableaux l'ors des conquêtes Napoléoniennes ), les lecteurs ,et en premier "les gens de mode" sont sûrs de tenir là un ouvrage lui aussi…haute couture.

Haute Couture, collection Blanche, éditions Gallimard ( a paraître le 12 avril 2018 )

Voir les commentaires

Le suspendu de Conakry,le nouveau roman de Jean-Christophe Rufin

5 Avril 2018, 17:28pm

Publié par leboudoirdemadame

un nouveau roman, un nouveau héros : Le suspendu de Conakry, Jean-Christophe Rufin aux éditions Flammarion

Le continent Africain, c'est une des sources d'inspiration les plus fécondes de Jean-Christophe Rufin écrivain. Rien d'étonnant à ce qu'il y revienne cette fois encore pour en faire le décor de son nouveau roman : Le suspendu de Conakry et avec un héros qu'il nous annonce récurent : Aurel Timescu, un petit bonhomme d'apparence insignifiante, d'origine Roumaine qui après avoir été un temps garagiste se retrouve propulsé consul de France en Guinée bien qu'il déteste l'Afrique et fasse tout pour l'oublier notamment dans le... vin blanc, du Tokay de préférence qui lui rappelle ses origines et, son piano qu'il trimbale sans frais ( privilège du Quai d'Orsay) de pays en pays.

Voilà qu'un événement imprévu va soudainement sortir Aurel Timescu de sa léthargie et lui rendre la vie plus séduisante : un crime inexpliqué qui va lui permettre de re booster sa propre estime et aussi, satisfaire sa passion pour les enquêtes policières. Lui, Aurel Timescu mènera la sienne en marge de la police officielle et pour le plaisir du lecteur avec une galerie de portraits et de situations toutes plus exotiques, cocasses, et attachantes comme seule la terre Africaine que connaît si bien Jean-Christophe Rufin peut en produire.

Le suspendu de Conakry va mener son héros sur le chemin de la vérité, celle de son enquête mais aussi sur la sienne où réalité, rêves , phantasmes  et sentiments mêlés dénouent ses propres interrogations...

Le suspendu de Conakry, Jean-Christophe Rufin,éditions Flammarion 

Voir les commentaires