Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

Hommage à Paul Bocuse avec Institut Paul Bocuse, "Le" Larousse gastronomique

23 Janvier 2018, 08:39am

Publié par leboudoirdemadame

Cuisiner Bocuse et façile avec ce Larousse gastronomique. Image par image, la description des recettes. Un parcours gourmand et jouissif !

C’est le moment de le dire : cet ouvrage, va faire « école » et ainsi rendre hommage à " Mr Paul"  Paul Bocuse .En près de 700 pages, 1800 photos , 70 recettes inédites , il concentre toute le savoir, l’expérience et la pédagogie de l’ institut Paul Bocuse, fondé il y a vingt cinq ans pour former les futurs professionnels au Management des Arts Culinaires, de l’ Hôtellerie et de la Restauration. Autant dire que c’est un ouvrage complet qui témoigne de l’ Excellence de la gastronomie Française, basiques inclus, bref ce qui fait la belle et vraie cuisine…

Mais pas d’affolement, cette « bible » culinaire est aussi faite pour de simples gourmets, gourmands:tout simplement les passionnés de cuisine qui aiment se mettre aux fourneaux .Très didactique comme tous les ouvrages publiés par Larousse, le livre répertorie les techniques de découpe, désossage, flambage, rôtissage, troussage, d’habillage, de cuisson, préparation des aliments avec ce plus qui fait qu’on suit la leçon avec enthousiasme car elle s’effectue  étape par étape en photos : un programme de formation qui épaule aussi le cuisinier en herbe.

Quand on constate parfois l’agressivité déployée par des chefs « instructeurs » dans de célèbres émissions de concours culinaires sur certaines chaînes, on se dit que là ,l’Institut Paul Bocuse est le nirvana pour apprendre, se perfectionner sans stress avec à la fin, l’ultime récompense : mettre en oeuvre une des 70 recettes comme par exemple, la truite saumonée et betteraves bigarrées, les petits pâtés chauds de ris de veau et sauce porto où l’immaculée Assiette Blanche dont on ne vous dira rien pour vous mettre l’eau à la bouche!

Bien sûr, le nom Paul Bocuse évoque une cuisine classique, de tradition mais l’originalité, la modernité ,ne sont pas exclues  dans cette « bible ». Pour preuve :  certaines recettes, nourries d’influences asiatiques, latinos…On aime aussi les anecdotes culinaires ,narrées avec humour comme par exemple l’origine des mois en « R » pour s’autoriser la dégustation des huîtres…

Ce cours complet  et magistral  finit en apothéose avec les chapitres  consacrés à l’art du vin : comment le décanter, le servir … et les arts de la table où la maitresse de maison apprendra  la meilleure manière de la dresser impeccablement.Institut Paul Bocuse, la « bible »  de toute une vie .

Institut Paul Bocuse, l’ école de l’excellence culinaire, Larousse

Voir les commentaires

Gardez l'oeil ouvert avec Soleil de Nuit , un thriller de Jo Nesbo aux éditions Gallimard

20 Janvier 2018, 13:25pm

Publié par leboudoirdemadame

Envoûtant, ce thriller de Jo Nesbo : Soleil de Nuit, collection Série Noire , Gallimard

Si vous n'avez jamais encore sauté le pas pour plonger dans la littérature nordique et bien fiez-vous à  ce roman sorti en 2016 et qui en attente dans ma bibliothèque, s'est on ne sait pourquoi, révélé urgent à lire. Est-ce l'effet du temps gris, bas, triste qui appelle à l'évasion ou celle de la nuit de la lecture annoncée pour ce soir … Je veux parler de Soleil de Nuit de Jo Nesbo ( Gallimard ) . 

L'action met en scène Jon Hansen, un homme brisé en quête de rédemption et qui avant de la trouver, erre dans dans une contrée isolée au nord de la Norvège, Le Finnmark,  pour arriver au hasard de sa route  dans un petit village soumis à la culture ancestrale où Dieu et humains  considérés comme pauvres pêcheurs, tentent de coexister pour le meilleur ( servir la communauté et Dieu ) mais parfois le pire. 

Dans ce village dont la vie est rythmée par les offices à l'église,  trois personnages clé : Jon prisonnier d'un pacte avec le diable, en la personne d'un trafiquant de drogue et une mère et son fils, l' irrésistible  Knut qui l'aideront  à se reconstruire .

Dès les premières pages, l'ambiance vide, glacée ,implacable du nord de la Norvège vous saisit avec une puissance d'évocation telle que pas de doute ,elle  transporte . Quel voyage !   Comme le paysage, l'écriture de Jo Nesbo est dépouillée, envoûtante et va à l'essentiel sans toutefois exclure une certaine poésie qui épouse parfaitement le décor . Soleil de Nuit, Jo Nesbo, série noire , éditions Gallimard . Dominique Larue 

Voir les commentaires

Hortense et Marie, une si belle amitié par Charles Dupêchez aux éditions Flammarion

14 Janvier 2018, 17:08pm

Publié par leboudoirdemadame

 

Marie comtesse d'Agoult et Hortense Allart ,l'histoire d'une belle amitié par Charles Dupêchez, le biographe de Marie d'Agoult ( Flammarion )

Il est un duo de femmes  éminemment cultivées qui au XIXè siècle auraient pu s'échanger avis, pensées et autres réflexions via les réseaux sociaux  si ceux-ci avaient existé tant elles étaient en prise avec leur siècle !  Enfin on peut le penser mais dès 1838, c'est à des courriers qu'elles les confiaient . Soit trente-cinq ans d'une correspondance de haute volée qui brosse à la fois, le quotidien de l'époque soumis aux aléas de la politique, les grands moments de la vie culturelle surtout et  plus terre à terre, les difficultés de "faire bouillir la marmite" quand on se trouve isolé voir relégué au banc de la société...

Ce duo de femmes libres, c'est celui de deux femmes de lettres, l'une plus connue pour sa liaison avec Franz Liszt et écrivain ( sous le nom de Daniel Stern ) : Marie d'Agoult ; l'autre, Hortense Allart, femme indépendante auteur entre autre des Nouveaux Enchantements et une des dernières conquêtes de François- René de Chateaubriand .

Une correspondance que Charles Dupêchez ,le biographe de Marie d'Agoult,  nous fait découvrir dans son nouvel ouvrage: Hortense et Marie, une si belle amitié aux éditions Flammarion . 

C'est à l'Italie que l'on doit la rencontre de Marie d'Agoult et Hortense Allart,précisément dans la ville de Florence où toutes deux par le plus grand des hasards résident au 4277 de la Via della Scala menant à Santa Maria Novella . 

Quand Marie rencontre Hortense celle-ci a déjà son statut d'écrivain confirmé, obligée qu'elle est de gagner sa vie . La comtesse  d'Agoult, trente-trois ans (soit quatre ans de moins qu'Hortense) a quitté son mari,le comte Charles d'Agoult  pour suivre Franz Liszt .Très vite sous le charme d' Hortense, Marie raconte a ses amis "qu'elle habite sous le même toit qu'une femme d'infiniment d'esprit et d'un caractère supérieur" .

Ce qui séduit dans ce duo c'est une amitié sans faille ( et sans ambiguité ) et qui au long des années ne fera défaut ni à l'une ni à l'autre.

Une amitié qui se maintiendra malgré l'opposition des caractères, des différences d'appréciation notamment en matière de politique et parfois de goûts littéraires . Autant l' une, Marie est rigide, coquette ,égocentrique, discrète voire renfermée, assez portée vers des valeurs de gauche bien que née dans une famille bourgeoise, l'autre, Hortense est tout feu tout flamme, brouillonne ,peu soignée, désordonnée, conservatrice dans les idées.

Par contre toutes deux ont en commun l'amélioration de la condition féminine, la liberté, chèrement acquise dans "une société  corsetée de leur temps". 

Comme l'écrit Hortense à Marie "Interdisons le mariage à nos fils, à nos filles!". Souvent cette correspondance, s' enrichit de l'évocation d'autres personnages mémorables : Alphonse de Lamartine, Sainte-Beuve,  Franz Liszt bien sûr , Adolphe Thiers , le héros politique d'Hortense… et une femme écrivain elle aussi qu'on appelle… La Reine : George Sand !  Marie n'étant pas en odeur de sainteté  chez l'auteur d' Indiana, s'en suit entre Marie et Hortense des échanges savoureux, Hortense entretenant avec George Sand des rapports cordiaux au contraire de Marie ! 

"La Reine comme je la connais, blâmera mes relations avec vous "  écrit  Hortense à Marie .Finalement, les deux femmes se réconcilient en apparence en octobre 1850 par l'intermédiaire d'un grand comédien, Pierre Bocage.

La correspondance,entre ces deux femmes d'exception s'achèvera à la mort de Marie en mars 1876 . Hortense vivra trois ans de plus. Sa petite fille apportera un témoignage sur le mode de vie de sa grand mère :"Elle s'installait pour de longues heures à l'ombre du petit bois de pins qui lui rappelaient l'Italie". l'Italie Là où tout avait commencé avec Marie, une amitié éternelle….

Hortense et Marie, une si belle amitié, Charles Dupêchez, éditions Flammarion 

Voir les commentaires