Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2014-11-30T09:16:21+01:00

"Nathalie au Café Pouchkine…"

Publié par leboudoirdemadame
"Nathalie au Café Pouchkine…"

"Nouveauté " à St.Germain des prés avec l'ouverture du Café Pouchkine, troisième succursale parisienne de la maison Dellos du nom d'Andrey Dellos, un homme d'affaires russe d'origine française, initiateur entre autres de grandes tables gourmandes moscovites ( Le Duc, Turandot …).

Passée la devanture -lisse comme un glaçage de gâteau mais n'en ayant pas l'attrait car trop impersonnelle - les pâtisseries alignées dans la vitrine font, c'est certain, saliver. Des formes impériales : dômes, diadèmes, tours crénelées…dans des volutes souvent d'un blanc neigeux, aérien ; Des noms très symboliques : Rose Pouchkine,Diadema,Fraisier Datcha,Religieuse Russe,Rose du Tsar,Napoléon et même un gâteau Pravda à base de biscuit, noisette caramélisée, mousse…Est-ce à dire que l'on déguste dans ce lieu des concepts plus que des pâtisseries?

De jolies vendeuses à l'accent russe, expliquent dans un français très hésitant, la composition de ces merveilles auprès desquelles les gâteaux français font figure de pauvres petites choses prolétariennes !

En entrant au café Pouchkine ,l'on s' imagine une ambiance chaleureuse,conviviale, un peu survoltée même...Rien de tout çà ! Si içi , le sucré domine (ne pas oublier les viennoiseries, Bostock aux myrtilles et gâteaux de voyage... ) ,le salé n'est pas en reste avec très rares sur Paris, de véritables pirojkis à la pâte ad hoc : briochée. Farçis par exemple à la pomme de terre saveur truffe, à la viande de boeuf, au canard et foie gras, aux champignons... Ce sont eux qui finalement, donnent le ton au Café Pouchkine : une ambiance un peu grandiloquente, sophistiquée ..La Nathalie de Bécaud aurait-elle appréciée? On peut en douter.

PS :aux dernières nouvelles, la vitrine du Café Pouchkine sera prochainement agrémentée d'un décor plus slave…

Café Pouchkine, 155 bd St.Germain ,75006 Paris.

Voir les commentaires

2014-11-27T18:01:54+01:00

La constance de Constance….

Publié par leboudoirdemadame

Très jolie et poétique exposition à l'Espace des Femmes-Antoinette Fouque- à Paris .Elle révèle un art un peu confidentiel en France ,celui de la peinture Nihon-ga. Celle-ci a séduit un jour, Constance Heim de Balsac, une architecte passionnée par le Japon et qui comme d'autres élèves du maître en la matière- Yiching Chen- a travaillé sur le sujet pendant des années .Le résultat aujourd'hui ? Cette exposition "Chen Yiching et ses élèves". Rencontre avec Constance autour de ses tableaux

Qu'est-ce que la peinture Nihon-ga ? Que possède-t-elle que la peinture occidentale n' a pas et qui vous a séduit ? Où peux-t-on la voir exposée ?

"La peinture Nihon-ga ( littéralement Japon peinture) s'appuie sur une tradition picturale, sur des matériaux et matières naturelles toujours fabriqués et utilisés comme autrefois: papier washi, pigments minéraux ,feuilles d'or , d'argent et des techniques anciennes : marouflages, colle, utilisation des feuilles de métal, des pigments, superposition de différentes couches, etc...mais qui permettent une grande liberté de création.Toujours l'alliance du passé et du présent.On peut voir cette peinture lors de très rares expositions en Europe. Ou plus facilement au Japon bien sûr et aux Etats-Unis."

Comment expliquez-vous votre intérêt pour la calligraphie sino-japonaise? Y voyez-vous un rapport avec votre profession ,l'architecture ?

"Mon attirance provient de la beauté des stèles gravées vues lors de mon voyage en Chine en 1992. Stèles de pierres gravées il y a très longtemps et toujours exposées dehors. Alliance du passé et du présent.Sculptures? Eléments d'architecture? Les deux à la fois?La calligraphie des idéogrammes, qui est un des arts martiaux du Japon, oblige à penser les vides comme les pleins. Tout comme en architecture".

Comment avez-vous connu votre maître Yichin Chen ? Qu'est-ce qui vous a semblé le plus difficile à acquérir dans son enseignement?

"J'ai connu Yiching Chen à l'occasion d'un stage au Musée Guimet.La patience est la chose qu'il m'a été le plus difficile à acquérir.Si la calligraphie, qui est l'expression en un geste de l'instant présent, le Nihon-ga demande une immense patience pour le séchage entre les différentes couches qui composent le tableau".

Avez-vous d'autres projets d'expositions? Vos souhaits en la matière?

"Grâce au cours de Yiching Chen, j'ai pu incorporer toutes les techniques de la peinture Nihon-ga dans mes créations afin d'essayer d'atteindre un style joyeux, harmonieux et enchanteur…un travail lent et minutieux aussi pour l'instant , je n'ai pas d'autres projets d'exposition. Mais j'espère qu'il y en aura d'autre…il suffit de travailler beaucoup."

Exposition "Chen Yiching et ses élèves" Nihon-ga ,L'Espace des femmes- Antoinette Fouque-, 35 rue Jacob 75006 Paris .Jusqu'au 6 décembre 2014. Tel: 01 42 22 60 74. WWW.desfemmes.fr

Art Nihon-ga, Constance Heim de Balsac

Art Nihon-ga, Constance Heim de Balsac

Voir les commentaires

2014-11-19T07:02:48+01:00

Expo Borgia: y aller ou pas ?

Publié par leboudoirdemadame
Expo Borgia: y aller ou pas ?

Si l'on considère cette exposition comme témoignage de la Renaissance dans un contexte précis ,alors ,ne boudez pas votre plaisir: courrez voir Les Borgia au musée Maillol car sinon oui, l'on reste un peu sur sa faim : trop peu de pièces stricto sensu y racontent intimement cette famille. D'où le sentiment de manque , d'expo "inhabitée" désertée par ses membres les plus célèbres ! Emouvant certes, la mèche de cheveu de Lucrèce ( troisième fille de Rodrigo Borgia ) pieusement remisée dans un reliquaire en malachite ou le masque mortuaire de Laurent le Magnifique mais çà ne suffit pas.Les Borgia dans l'imaginaire collectif ,ne représentent-ils pas l'incarnation des turpitudes humaines ?Violence, ambition, incestes, assassinats, luxure ne transparaissent pas dans les pièces exposées dont pas mal voir trop, d'oeuvres religieuses...un comble !Sorte d'absolution , d'expiation ?

On se consolera avec quelques tableaux ou manuscrits exceptionnels dûment signés notamment par Mantegna ( Saint Georges ) , Michel Ange ( Trois vues d'une tête de barbu,portrait présumé de César Borgia) , Lucas Cranach l'Ancien ( Martin Luther et sa femme) , Verrochio ( Saint Jérôme ), Raphaël ( portrait du cardinal Alexandre Farnèse) ...: une "belle brochette" et sorte pour nous de clin d'oeil au.. restaurant du musée Le Cortigniana (ouvert aussi le vendredi soir ) qui propose une carte Borgia très bien achalandée avec par exemple le risotto Borgia , des raviolis aux champignons,myrtille et crème de Tallegio .Là au moins on peut "déguster" du Borgia sans risque de s' empoisonner!Expo Les Borgia et leur temps Musée Maillol,59-61 rue de Grenelle 75007 Paris.Tel:0142225958. Du 1è septembre 2014 au 15 février 2015.DL

Voir les commentaires

2014-11-16T10:19:14+01:00

le trio infernal :chorizo, veau, calamars ...

Publié par leboudoirdemadame
le trio infernal :chorizo, veau, calamars ...

Inspiré par la cuisine Catalane, ce plat terre/mer en fait, un mixte veau/calamars/chorizo cuit à l'étouffée dans une cocotte en fonte ( par exemple type Le Creuset).De quoi vous dépayser avec des saveurs très typées.

Pour cette recette il vous faut:

- 1 kilo de viande de veau maigre comme pour une blanquette

- 600 grs de calamars coupés en lanières épaisses plus les têtes entières

- 8 rondelles un peu épaisses de chorizo piquant.Ne lésinez pas sur la qualité ! c'est lui à qui revient l'honneur de parfumer le plat.

- un hâchi d'oignon rouge/petits oignons blanc/un peu de céleri branche

- un verre de vin blanc sec

- trois gousses d'ail

- une 1/2 cuillère de paprika

-une pincée de safran filaments

- un jus de citron

-sel,poivre

L'art et la manière .Faites rissoler la viande quinze à vingt minutes dans de l'huile d'olive. .Otez et réservez. A la place, versez les calamars et faites revenir dix bonnes minutes.Au besoin rajoutez un peu d'huile. Otez et versez à la place le mélange haché menu :d'oignon rouge (un seul suffit) /petits oignons blancs et le céleri branche. Faites dorer sans attacher.Otez.

Dans la cocotte vide versez l'ensemble de tous les ingrédients: viande, calamars, condiments et ajoutez dessus le chorizo. Salez un peu,poivrez et ajoutez les gousses d'ail coupé en deux.Ensuite, versez le verre de vin blanc sec,le jus de citron .Saupoudrez de safran..Fermez la cocotte et dans le creux du couvercle, versez de l'eau .Faites mijotiez à feu moyen 1h 30 /45 .Surveillez de temps en temps. Au moment de servir, réduisez le fond de sauce. Servez ce plat accompagné d'un riz sauvage et comme vin,un cru de Bourgogne par exemple un Chorey-les-Beaune 2011 de chez Joseph Drouhin.Recette Alice Desfourneaux.

Voir les commentaires

2014-11-15T10:54:47+01:00

Comment réussir sa meringue...

Publié par leboudoirdemadame
Comment réussir sa meringue...

A l'approche des fêtes de Noël, vacherin,Pavlova se rappellent à nos papilles. Chez le pâtissier ces desserts ont un prix que l' on ne veut peut-être plus payer eu égard en plus à la matière première: du blanc d'oeuf ! Donc, réalisons soi- même sa recette de meringue.

Après avoir arpenté de long en large le net avec des sites spécialisés où les temps de cuisson s'échelonnent entre 1h ,3h voir plus et avec des subtilités qui découragent l'idée de s'y mettre, Alice Desfourneaux a expérimenté sa propre recette qui se révèle …un succès .Certes, deux indispensables ont été "réquisitionnés":un four électronique Inverter Cuisine Panasonic et un robot Cuisine System 5200 XL Magimix équipé d'un fouet spécial batteur à blancs.

A noter: la meringue pour certain(e)s ami(e) est le dessert des anges! Joli ! .En ce qui me concerne, elle est ma madeleine de Proust: le souvenir d'une délicieuse vieille dame, Fernande ,grand mère paternelle d'une amie, Danièle.C'était la fête quand elle en faisait.Imaginez:un four à pain en brique, posé au milieu d'un jardin de campagne et ces meringues qui rôtissaient ,bombées et saupoudrées ensuite de vermicelle de sucre de toutes les couleurs.

La recette : quatre blancs d'oeufs ( assez gros) sortis une heure avant du frigidaire et 2OO g de sucre semoule. C'est tout. On verse le blanc dans la cuve du Magimix équipé du batteur à blancs .On ajoute une pincée de sel et hop en marche pendant huit minutes.Après une minute,on verse à intervalle régulier le sucre .Au bout de ces huit minutes ,le batteur émet un petit bruit crissant : c'est signe que ce blanc a durçi . Ensuite mise en forme de la meringue soit en petit tas comme sur la photo ( un coup à prendre pas évident la première fois ) ou étalé sur une plaque revêtue dans les deux cas de papier sulfurisé. Dans le four préalablement chauffé à 150° on enfourne pendant 1h45 et on laisse refroidir dans le four fermé. Voilà, la meringue est prête à être dégustée ou mise en forme pour réaliser un vacherin ,une Pavlova ou une autre recette meringuée .Recette Alice Desfourneaux.

Voir les commentaires

2014-11-12T17:06:30+01:00

Un homme un vrai : Olivier de Kersauson

Publié par leboudoirdemadame
Un homme un vrai : Olivier de Kersauson

Inutile d'avoir doublé le cap Horn ou plus modestement le cap Lizard pour lire Olivier

de Kersauson. Pas de doute le "Capitaine" sait conter l'essentiel dans ses ouvrages: la liberté de faire ce que l' on aime quoique l'on fasse ou qui que l'on soit ! Et avec rigueur morale.

Après Ocean's Songs donc - une ode à ces mers du globe qu'il a sillonnées depuis 1967 ,Olivier de Kersauson récidive en cette fin d'année avec "Le monde comme il me parle" (éditions du Cherche Midi ) son ouvrage le plus intime d'entre tous.

Il y a longtemps lors d'un festival du film axé sur l'aventure,ce grand taiseux m'avait révélé être "un bleuet enfoui au coeur d'un bloc de granite" . Je l'ai toujours cru et "Le monde comme il me parle" en apporte une fois de plus la preuve !

Pudeur, courage, sagesse, honneur ,gentillesse ,modestie,volonté, tact sont indissociables de son expérience d'homme et de marin: autant de clés pour nous nous apprendre ce qu'est un homme -marin ou pas - un vrai. "Le monde comme il me parle" ,Olivier de Kersauson, éditions du Cherche Midi. DL

Extrait :"On ignore,par exemple,la souffrance de l'autre.On ne peut y accéder.Mais on peut en tenir compte. Il faut faire très attention.Ne pas ajouter du chagrin au chagrin.Je pense souvent à cela.Sur la route,en voiture, un type qui roule doucement devant vous,il est malvenu de le klaxonner car on ne sait pas quelle est la taille du fardeau qu'il porte.On n'a pas le droit d'en rajouter même un gramme.Comme on ne sait pas la souffrance de celui qui est à côté de vous,qu'on ne peut la percevoir,il faut se comporter de telle façon que jamais notre attitude n'augmente cette souffrance. On doit s'interdire d'ajouter à la douleur de l'autre".

Voir les commentaires

2014-11-06T18:59:24+01:00

Interstellar de Christopher Nolan

Publié par leboudoirdemadame

Et bien voilà: la terre dépérit car polluée, soumise aux désordres climatiques …Il n'en faut pas plus pour décider un fermier de l'Alberta , ex-pilote d'élite ( çà tombe bien !) de s'envoler aux confins de l'univers à la recherche d'une planète viable. Certes la Nasa lui force un peu la main mais en bon citoyen, il accepte de sacrifier l'espoir de revoir ses enfants pour cette grande cause censée assurer la préservation de l'espèce humaine .. .Grosso modo voilà ce dont il s'agit avec pour acteurs principaux Matthew McConaughey, Anne Hataway,Michael Caine. Ce scénario ,d'abord proposé à Spielberg qui finalement attérira chez Christopher Nolan , n'a rien de neuf mais par les temps qui court s'abstraire de notre planète terre ne fait pas de mal .Cela suffit -il pour transporter le spectateur ? On peut en douter ! Des images superbes de voyage dans l' espace et aussi de la province d' Alberta ravagée par la sécheresse et la poussière ,donnent toute la pleine mesure de ce film : la démesure ,une qualité louable mais pas là.Disons-le : Interstellar pêche par excès d'ambition . C'est là où le bât blesse .Christopher Nollan semble courir trop de lièvres à la fois en voulant faire passer une flopée de messages: vie éternelle, esprit de sacrifice, altruisme, force de l'amour, civisme, don de soi….On s' y perd en même temps que l'équipage d'Interstellaire qui lui, à la recherche cherche d'un "trou de ver" ( sorte de trou noir permettant d'emprunter un raccourci spatio-temporel) s'égare dans l'espace ! Quant aux dialogues , farcis de termes techniques et d'allusions métaphysiques obscures , ils nous gâchent la route à suivre,la seule que l'on puisse comprendre et apprécier : l'amour qui transcende l'espace temps. Bref si là haut on viellit moins vite que sur terre, le spectateur , coincé dans son fauteuil ,peut craindre lui ,d'avoir perdu deux heure quarante neuf ( durée du film ) de son temps de pauvre terrien….

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog