Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-04-19T14:17:00+02:00

Viva Artemisia !

Publié par leboudoirdemadame

P1070642Artemisia... rien que de prononcer son nom, on vole déjà au-dessus des contingences ! Alors se rendre à l' exposition qui lui est consacrée au musée Maillol, c'est le nirvana…L'intérêt de cette rétrospective est bien sûr de découvrir ses oeuvres : sorte de hit parade, avant l'heure, d'héroïnes souvent au destin tragique : Betsabée, Danae, Cléopâtre…sans oublier, plus apaisé le cortège des Saintes : Sainte Catherine d'Alexandrie, Sainte Lucie…et deux Vierges à l'enfant , caractéristiques du style de ses premières oeuvres mais derrière les tableaux c'est le combat d'une femme qui est révélé en gros plan  ! Dès ses débuts à Rome dans le sillage de son père, Orazio Gentileschi de Lomis et de l'enseignement Caravagesque, Artemisia bataille pour exister , s'affranchir des contingences, imposer son nom et devenir  la première femme artiste admise dans une académie florentine.

Les portraits avec les célèbres variantes de Judith et Holopherne souvent interprétés comme une réponse au traumatisme du viol subi par Artemisia sont un des moments forts de l'exposition. Par le thème choisi, sa puissance d'expression, sa "photographie". De quel droit au XVIIè siècle,  une femme peut-elle s'affranchir ainsi des " bonnes moeurs "pour oser camper le meutre d'un homme ? Première femme à avoir peint des nus à une époque ou la papauté l'interdit, Artemisia nous dévoile aussi le corps de Suzanne et les vieillards et celui alangui de Danae couronné par une pluie d'or ! Des oeuvres "isolées" comme Allégorie de la Renommée, Muse de la peinture ( l' auto portrait d' Artemisia ?)...marquent une pause dans le tragique des thèmes abordés. Presque cachée dans un recoin du musée, la correspondance d'Artémisia avec son "amour béni": Francesco Maria Maranghi, parachève l'idée que l'on se fait d'elle : une femme libre et qui a dû en payer le prix ...Artémisia 1593-1654 Pouvoir, Gloire et Passions d'une Femme Peintre, musée Maillol -Fondation Dina Verny, 59-61 rue de Grenelle-75007 Paris.Tel: 01.42.22.59.58. Du 14 mars au 15 juillet 2012.Note: à lire ,l'excellente biographie d' Alexandra Lapierre : Artemisia.Un duel pour l'Immortalité ( edts Pocket ).

Voir les commentaires

2012-04-16T12:36:00+02:00

Diane Keaton:unique mais comme nous!

Publié par leboudoirdemadame

P1070645On l'a adorée aux côtés de Jack Nicholson dans "Tout peut arriver" de Nancy Meyers, exemple parfait d'une quinqua séduisante . Ainsi sans le savoir, Diane Keaton a dopé la volonté féminine : "se maintenir" ! Restait un mystère à éclaircir : comment pense la dame ? A-t-elle la tête aussi bien faite que sa silhouette ? Dont acte avec ses mémoires :Diane Keaton Une fois encore, publiées ce printemps chez Robert Laffont. Dès la première page le ton est donné :c'est sa mère, Dorothy Hall née Keaton qui lui sert de passeur de mots grâce à ses journaux intimes . Diane les épluche, les décortique pour se comprendre elle et nous livrer le fruit de ses réflexions .Le constat ? Diane qu'on croit si sûre d'elle n'a qu'une  seule certitude dans la vie : une volonté féroce héritée de Dorothy qui permit à tous ses rêves de devenir réalité .Sinon comme beaucoup de femmes, Diane doute.A quinze ans elle se juge "pas jolie,incapable d'attirer les garçons" ( elle qui aima Woody Allen, Warren Beatty, Al Pacino … ) ,elle est boulimique jusqu'à se faire vomir trois fois par jour, craint l'échec ,le jugement des autres…. Au fil des pages au fur et à mesure que Diane grandit,endosse le métier de comédienne, le lecteur découvre une femme finalement fragile qui souvent  "bat en retraite plutôt que de se défendre" est " désarmée" aussi  .Seul l'humour qui "nous aide a en sortir dans la vie avec un minimum de grâce" et la pensée dite "positive" la recadrent .Au fil des pages on découvre Diane : Diane actrice, couronnée par un oscar pour Annie Hall, par un Golden Glob pour Tout peut arriver ; Diane amoureuse ( "il était à mourir" dit-elle de Warren Beatty ) ; à cinquante ans ,Diane mère de famille grâce à l'adoption ; Diane réalisatrice, productrice…. Tout en liant ses réflexions et en établissant des correspondances souvent douloureuses avec les textes de Dorothy, Diane se livre, réfugiée parfois dans une réserve un peu frustrante mais ce qui est dit est l'essentiel pour saisir cette femme unique mais qui nous ressemble tant.Et çà on ne s'y attendait pas ! Diane Keaton Une fois encore, éditions Robert Laffont.DL

Morceau choisi:

"Papa me disait toujours de penser.penser vite et loin.Pense.pense, Diane. Mais c'étaient les combats de Maman, ses conflits et son amour qui me permettaient, me donnaient la faculté de PENSER.Elle apportait son soutien à des choix qui élargissaient le champ de mes expériences de vie. Quand elle était jeune, Maman avait tout comme moi des aspirations à la fois vagues et grandioses, mais contrairement à moi, personne ne l'aidait à s'épanouir dans ces aspirations ;personne n'en avait les moyens; c'était le ministère de la Grande Dépression, et non les fabuleuses années 1950.C'était Dorothy et Beulah.Et puis c'est devenu Dorothy et Diane."

Voir les commentaires

2012-04-03T13:49:00+02:00

Lotte "en rouge"

Publié par leboudoirdemadame

P1070598Soleil printanier dans l’assiette avec cette recette "chaude" de lotte parfumée au curry, paprika …le tout lié avec une sauce tomates épicée  mais  adoucie  par la présence onctueuse du lait de coco. Recette pour quatre à six  gourmands :

1, 2 kilo de lotte

1 gros oignons blanc, 1 grosse échalote, 3 gousses d’ail frais.

1 kilo de tomates réduites en sauce .Si vous n’avez pas le temps, utilisez une brique de coulis de tomates prête à l'emploi par exemple Heinz ( 520 grs).

Huile d’olive

1 cuillérée à soupe de poudre de curry

1 /2 cuillérée à soupe de paprika

1/4 cuillérée à café de piment rouge en poudre

2 cuillérées à soupe de feuilles de coriandre frais

1 jus de citron

Sel,poivre

Dans une cocotte en fonte versez l’huile d’olive et mettez à chauffer. Pendant ce temps, sortez la lotte du frigidaire, rincez-la et essuyez - la avec un torchon propre. Quand l’huile d’olive est chaude faites rôtir le poisson de tous les côtés  . Laissez dorer sans attacher pendant dix minutes environ puis  ajoutez l’oignon, l’échalote préalablement émincés   . Quand ceux- çi sont encore translucides, versez la sauce tomates et quatre grosses cuillérées à soupe de lait de coco . Salez, poivrez , ajoutez la poudre de curry, le paprika, la poudre de piment et continuer à faire cuire à feu moyen. Une demi heure plus tard, ajoutez les gousses d’ail, le coriandre frais et  le jus d’un citron . Remuez délicatement tous les ingrédients et poursuivez la cuisson un quart d’heure environ . En fin de cuisson piquez la lotte .Celle- çi doit offrir une petite résistance pour que sa chair reste savoureuse .Servez cette lotte « en rouge » avec un riz blanc cuit all dente. Reçette Alice Desfourneaux.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog