Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-04-30T13:06:00+02:00

Tous au shaker !

Publié par leboudoirdemadame

Montages3Pas un magazine ou un quotidien qui ne vous serine que le cocktail (divine boisson et si jolie à l'oeil ) est de retour et de vous râbacher "où" les déguster ! Où ? Mais on s'en fout.....Les meilleurs sont ceux que l'on fait soi- même et chez soi ! On est sûr des ingrédients :TOUS FRAIS ( bonjour le soi disant jus de citron frais  exprimé "juste avant" que vous ne commandiez et qui n'est qu'un jus "industriel" comme celui aussi d'ananas ,de pomme...), avec les justes proportions .Et tout çà pour un prix de revient qui permet de s'en concocter un second ! Alors à vos shakers .

Fiche pratique.Les reçettes se trouvent sur internet ou dans des ouvrages à dénicher en librairies ou pour les plus anciens  (les plus complets) sur Amazon ou dans les brocantes . La perle dans le genre ? Ce vieil album de Patrice Dard encore étiqueté 49 francs : l' Année Cocktails (edts Comptoir du Livre Crealivres ) soit 365 breuvages (en somme un pour chaque jour de l'année) avec reçettes détaillées, anecdotes.....Tout y passe : Alexandra, Gin Fizz, Brandy Collins, Irish Coffee,l'antique Porto Flip ,Cuba Libre, Pimm's Champagne...Cerise sur le verre : les astuces comme par exemple le cours sur la fabrication et le maniement des glaçons....ah! vous pensiez tout savoir !( photo DL reproduction interdite)

Voir les commentaires

2011-04-26T12:22:00+02:00

Otalia ou la passion du dessin

Publié par leboudoirdemadame

P1040397

Imaginez une jeune femme aussi belle que douée pour mille choses : le stylisme, les relations publiques ( univers de la beauté ) et... le dessin. Une passion qu'elle cultive depuis sa plus tendre enfance . Bref comment devient-on "aussi" illustratrice dans une vie professionnelle déjà bien remplie ? Rencontre avec Otalia Gossart.

 

    Votre talent d’illustratrice, est-ce un don de naissance de la part de bonnes fées ?  

 

Depuis toute petite,je crayonne des silhouettes de femmes qui bien sûr avec le temps se sont "glamourisées".Quand je regarde mes dessins d’enfant, je constate que ce ton frais, spontané demeure et s’accorde parfaitement à ces femmes croisées aujourd’hui dans la rue. Dessiner est une seconde nature: du minuscule bout de papier au Sopalin,petite je crayonnais sur tout. A l’adolescence, pendant les vacances, j'emportais toujours un carnet à dessin et une boîte d'aquarelle.Je m'essayais même à reproduire des paysages de sites archéologiques…un exerçice ardu à l'époque!

  

  La parisienne , un personnage souvent récurant dans vos illustrations …c’est vous ? 


 C’est en quelque sorte un double ! Mon enfance s'est déroulé à Paris et très tôt j’ai été attirée par "la" parisienne. Une perception entretenue par ma…. poupée  Barbie .Pour elle je me faisais styliste composant ses tenues en fonction des moments de la journée!J'avais déjà cette sensibilité aux matières ,aux couleurs, aux harmonies.


   Un artiste vous a-t-il particulièrement inspirée?

 

Sans nul doute, Gruau un très grand illustrateur, souvenez-vous des campagnes de pub "Eau Sauvage" de Christian Dior. Je détaillais son coup de crayon,la façon dont il "suggérait" la silhouette.Plus tard, j’ai découvert Kiraz et ses parisiennes pleines d’humour, de fraîcheur et de piquant. Aujourd’hui encore,je m’en inspire pour imaginer des attitudes entre élégance bobo et chic décontracté .C’est une source inépuisable de création.

 

Il émane beaucoup de poésie dans vos illustrations, comment l’expliquez-vous ?


 C’est exact,j'aime  donner une sorte d’ aura "merveilleuse" à mes dessins. Une certaine "romance" comme le dit une de mes amies.        

Quand je dessine, j'imagine une femme qui a besoin de rêves tout le monde en a besoin, non ? ....J'aime que mes illustrations racontent une belle histoire, qu'elles procurent un instant de bonheur immédiat .C’est une façon d’adouçir la réalité de la vie .Plus égoïstement disons que j'ai besoin d’être dans une "bulle" ma "bulle" pour dessiner. Cela m’aide à prendre du recul face au quotidien !

   

Un bon moment que vous auriez envie de "croquer" ?


le terme croquer m'amuse d' autant qu’il faut croquer la vie pour aimer en "croquer" des instant ! Depuis peu j'expose et la première fois, au Trophée de la Parisienne en Septembre 2010 ,s’est révélée pour moi un moment de grande euphorie ! Depuis, une coach en style Cathy la Parisienne, m'a proposé d'organiser des sessions de jeunes talents. La dernière, début avril, s’est déroulée au restaurant "Chez STEPH" un lieu très boudoir qui a drainé pour moi un nouveau public d’où des retours très positifs.
 

 

Que peut-on vous souhaiter ?

 

 Je prépare un projet d'exposition dans une grande galerie rue de Seine pour Septembre 2011, une opportunité fantastique. Lancer des projets autour de mes illustrations et les réaliser est pour moi indispensable et d'une réelle satisfaction.J'adorerais réaliser aussi des livres pour les enfants : illustrer des contes, des légendes…
Je me consacre aussi dans la réalisations de commandes personnelles, des commandes personnalisées avec des thèmes définis par les clients.
(Contact Otalia Gossart: opr.agency@gmail.com )

 

 

 

 

Voir les commentaires

2011-04-23T14:17:00+02:00

Ciel mes rideaux !

Publié par leboudoirdemadame

P1040344.JPG

Que demande une pièce exposée plein soleil ? Ombre et fraîcheur surtout dans un bureau où l'on se tient toute la journée....l'astuce ? Tendre des voilages d'un beau bleu qui tamise la lumière tout en la laissant passer .Au choix : bleu pastel, bleu Nattier,turquoise... et si la tringle est double on peut jouer le même effet façon double rideaux. Coût? Minime surtout si l'on rend dans une boutique ...Madura qui pratique il faut bien le dire des prix doux . En plus la pièce y gagne un certain charme  genre "lever de rideau "sur un ciel éternellement bleu même quand le temps se la joue gris souris ! Bref, un investissement à haute valeur ajoutée.Référence voilage : Carlina.V lin mélangé flammé, Madura .( ww.madura.fr ).

Voir les commentaires

2011-04-21T07:50:00+02:00

Ave Argerich !

Publié par leboudoirdemadame

Tant de fausses légendes ou "vérités" circulent sur les musiciens et interprètes que lorsqu' une biographie sort sur tel ou tel "génie" se précipiter dessus s'impose pour actualiser son point de vue ! Une des dernières en date est celle sur Marta Argerich grâce à

l’ excellent ouvrage d’Olivier Bellamy. Loin d’être  technique - ce que l’on pouvait craindre –  ce Martha Argerich retrace le parcours de la « lionne du clavier» qui enthousiasme la scène musicale depuis des décennies. De ses débuts, au jardin d’enfants de Buenos Aires dans les années 50, à sa consécration en 2005 au Japon où elle reçut le prix Praemium Imperiale des mains de l’empereur, Olivier Bellamy raconte d’une plume alerte cette vie hors norme où concerts, rebondissements, anecdotes, rencontres, révèlent la personnalité attachante et parfois déconcertante de Martha Argerich. Le sous titre du livre : l’enfant et les sortilèges, donne la pleine mesure du tempérament de cette virtuose au prise avec un art ardu parfois à gérer. Les génies sont aussi des hommes et des femmes comme les autres. Martha Argerich, Olivier Bellamy, edts Buchet-Chastel
 

Martha Argerich. Buchet Chastel

Voir les commentaires

2011-04-18T15:11:00+02:00

"Non stop" au Cafe Louise !

Publié par leboudoirdemadame

P1040056Petit déjeuner ,déjeuner, grande faim, petite soif, grignotage, verre de fin d'après-midi, goûter, cocktail, dîner, souper d'après spectacle  ....tout est possible et à toute heure au nouveau restaurant  Café Louise situé bd Saint Germain juste à côte de la brasserie Lipp . Ambiance, cuisine ( carte "terroir" auvergnat et aussi grands classiques pour un excellent rapport qualité/prix par exemple : le poulet fermier parfumé à la truffe (16 E ); le chou farçi ( 17 E ) ; l' entrecôte maître d'hôtel ( 22 E ) ; salade Louise avec foie gras, 1/2 confit de canard ,pomme et salade de mâche (15 E );desserts bien tournés comme  le riz au lait sauce caramel ( 7 E ) ; la nage d' agrumes ( 7 E) ; la faisselle au miel d'Auvergne ( 7 E ) ) serviçe, décoration, éclairage...tout y est sympa, cool, relax  .Et quel choix pour se poser ! Sur la terrasse, dans la salle  et au sous sol distribué en petits salons intimes avec tables basses et canapés façon Chesterfield .La surprise car complètement inatendu ? le grand bar ( photo DL ).Restaurant Café Louise 155 bd St.Germain 75 006 Paris; tel : 01.42.22.88.98.

Voir les commentaires

2011-04-17T08:26:00+02:00

Pain du "dimanche" !

Publié par leboudoirdemadame

P1040306.JPG

Pour le petit déjeuner, un pain au petit goût de châtaigne et moëlleux  comme un gâteau du...dimanche..D'où son nom ! Une reçette façile à exécuter avec une machine à pain par exemple comme içi, la Home Bread de Moulinex. Faire "son " pain , c'est la petite madeleine de Proust auquelle personne ne résiste . Et quelle économie ! Ia reçette de ce pain du "dimanche" donnée içi est une création en rupture avec celles proposées par le livret Moulinex . Elles sont à notre avis un  "pousse au crime" avec des proportions trop riches en sucre, en sel....et dont l'expérience prouve qu'on peut s'en passer en totalité ou en partie. L'art et la manière :

Versez successivement dans le récipient Home Bread:

400 ml de lait entier ou demi écrémé

15 grs de beurre coupés en petits morceaux

un soupçon de sel de mer

400 grs de farine blanche type 55

100 grs de farine complète 

100 grs de farine de châtaigne

50 grs de farine de seigle

Au final ,saupoudrez de deux sachets de levure Francine ou Alsa.

Branchez la machine sur le programme "6 "pain  sans gluten .1h 20 après vous dégustez !

l'astuce de ce pain tient à son moëlleux apporté par le mixte farine de chatâigne et de seigle .Recette Alice Desfourneaux

 

 

Voir les commentaires

2011-04-13T15:50:00+02:00

"Déjeuner chez Depardieu"

Publié par leboudoirdemadame

depardieu 2011-04-131La rumeur est revenue aux oreilles un jour de « malbouffe » ( on ne dira pas où) : " mais vous ne savez pas, Gérard  Depardieu a ouvert un restaurant dans le quartier : Le Bien Decidé ". Qu’à cela ne tienne , on y va …un homme que l’on voit soupeser ses salades, tâter ses tomates au marché bio et en plus qui a eu pour ami Jean Carmet sait ce qu’est la bonne cuisine surtout celle dite du terroir  (nom que l’on met à toutes les sauces mais rarement aux meilleures). Direction donc la rôtisserie /cave à vins Le Bien Décidé !

Une table pour deux que l’on voudrait plus grande ? Pas de problème, l’échange se fait pour une de quatre et sans grincements de dents. Dans  l’attente du second convive, olives  parfumées qui  laissent augurer du meilleur... le plat principal, en l’occurrence, un cochon de lait rôti (20 E ) avec peau qui croustille sous la dent .Un délice accompagné de pommes grenailles et légumes croquants que Gérard Depardieur devrait apprécier ! Dans la petite salle aux murs tapissés de crus et autres vins de soif , flotte une odeur de vraie cuisine de campagne, sensation disparue depuis longtemps à Paris ! Petit à petit, les tables se remplissent et cailles dorées bien dodues  –deux par personne - ( 18 E), gambas rôties ( 18 E) régalent les clients dans un joyeux brouhaha et un service souriant (bilingue ). On fera l’impasse sur le plateau de fromage ( 9 E) mais on finira son verre d’ Anjou Terres Chaudes ( 4 E) avec une tarte maison aux myrtilles . Bref, le restaurant Le Bien Décidé a de la patte côté fourneaux , de bonnes manières et du savoir (bien ) vivre ! Jean Carmet aurait adoré, c’est dire !  Le Bien Décidé ,117 rue du Cherche Midi, 75006 Paris ; tel :  01.45.48. 39. 29 .lebiendecide@gmail.com

Voir les commentaires

2011-04-12T13:46:00+02:00

Astuce....

Publié par leboudoirdemadame

Des gens bouchés il en existe  des tonnes comme... les éviers mais ceux-çi sont plus façiles à traiter ...bref si votre évier de cuisine est encombré par des particules alimentaires ( et non pas élémentaires) ...vider dans le syphon un  yaourt au bifidus et laissez agir une nuit. ( surtout ne pas verser de l'eau ) . 

Voir les commentaires

2011-04-08T15:33:00+02:00

Romanov, Esterhasy and co...

Publié par leboudoirdemadame

Vite un ticket d'entrée pour découvrir à la Pinacothèque de Paris, les collections de peintures de la famille impériale des Romanov et celles des princes collectionneurs Esthérazy. Un programme chargé mais dûment balisé par des panneaux informatifs ...Ils  s'avèrent indispensables aux visiteurs en manque de repère ou tout simplement désireux de "creuser" davantage ce qui poussait ces "amateurs" éclairés et mécènes à s' entourer de tels chefs d'oeuvre  ! Du côté des Romanov, chaque tsar de Pierre le Grand à Nicolas I en passant par Catherine II , apporte sa contribution à la constitution de ce qui sera le musée de L'Ermitage (devenu  le plus grand musée du monde ) avec notamment,  le magistral et étonnant David et Jonathan de Rembrandt ou le Christ Salvador Mundi du Titien.

Chez les Esterhazy, une cinquantaine  de tableaux comme le Portrait d'un jeune homme ou la Madone Esterhazy de Raphaël , illustrent le goût et la magnificience de ces grands aristrocrates hongrois .Une plongée dans l'art mais aussi dans l' histoire ! A noter entre les deux expositions, un passage obligé et rafraîchissant : la collection permanente de la Pinacothèque qui rassemble dans les mêmes salles, les oeuvres  de peintres de tous siècles et de toutes écoles : Pollock, Brueghel, Van Gogh, Staël, Kandinsky, Modigliani ... tous coexistent avec leurs peintures rassemblées par thèmes transversaux : nature, portraits....Une super initiative rendue possible entre autre par le prêt de collectionneurs privés et, superbement orchestrée par l'historien d'art  Marc Restillini désireux de nous faire découvrir toiles et chefs- d' oeuvre comme dans un salon privé . Les Romanov tsars collectionneurs et Les Esterhazy, princes collectionneurs à la Pinacothèque de Paris, 28 place de la Madeleine, 750008 Paris (  jusqu' au 29 mai 2011)

Voir les commentaires

2011-04-03T14:36:00+02:00

Vive Morning Glory !

Publié par leboudoirdemadame

Les comédies américaines ont ceçi de réjouissant c'est qu'elles osent aller à fond dans le genre. Dernière en date, Morning Glory réalisé par Roger Michell qui nous avait déjà ravi avec les amours de Julia Roberts et Hugh Grant dans le délicieux Coup de Foudre à Notting Hill sorti en 1999. Cette fois, Imaginez une jeune productrice TV, Becky Fuller ( Rachel Mc Adams) aussi paumée professionnelement que sentimentalement et qui n' ayant plus rien à perdre accepte de reprendre en main la matinale du matin qui dévisse sec côté audience. Pour l'aider dans cette tâche, elle fait appel à un vieux routard de l'info,  Mike Pomeroy ( Harrison Ford ) aussi mal embouché que capricieux et dont le sale caractère atteint son paroxisme quant il est en direct à l'antenne façe à sa co- présentatrice,  Colleen Peck ( Diane Keaton) qui en vrai pro et fine mouche se sort de tous les coups tordus qu'il lui fait . S'en suit donc entre eux, des confrontations et situations comiques qui disont le,  font à elles toutes seules l'intérêt et le pep's de ce film .De la haute voltige qui en fait oublier le challenge désespéré de Becky Fuller dont l'agitation attisée par un coup de foudre n' a d' égale la nécessité de remonter la notoriété de la chaîne . Une nécessité qui oblige encore ce duo imprévisible Mike Pomeroy/ Colleen Peck  à des challenges et surenchères  journalistiques auxquels Harrison Ford et Diane Keaton se prêtent en ayant l'air de s' étonner et de s'amuser beaucoup ! Le baiser de Diane Keaton sur "la bouche" d'une grenouille est un grand moment ! Morning Glory , sortie mercredi 6 avril .

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog