Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-03-27T14:38:00+02:00

Canapés façon sushis !

Publié par leboudoirdemadame

Astuce plus que savoir- faire cette recette de canapés présentés comme des ...sushis!

Recette pour une "coktail party "entre amis ( 5/ 8 personnes )

-Un pain de mie 100% mie sans croûte type Harris.Soient vingt tranches.

- un rouleau à pâtisserie

Le principe est simple : vous affinez chaque tranche de pain de mie avec un rouleau à pâtisserie jusqu' à obtenir une tranche fine  comme une feuille de  papier.Ensuite vous tartinez avec la préparation de votre choix : tarama, purée d' avocat, de fromage frais aux herbes fines ,tapenade,ect...ou comme içi vous étalez de fines lamelles de saumon fumé. cela peut être aussi du jambon de parme... Quand toutes vos tranches sont prêtes ,vous les enroulez sur elles-mêmes et  au final avec du papier genre Scellofrais. Vous placez la préparation au frigidaire quelques heures ( minimum 8).Au moment de servir, déroulez les rouleaux et tranchez-les  en rondelles avec un couteau bien aiguisé.Effet maxi garanti ! Recette Alice Desfourneaux

 

P1030866.JPG

Voir les commentaires

2011-03-18T08:19:00+01:00

Une femme,une peinture : Annick Perez

Publié par leboudoirdemadame

 

P1030822.JPG

Une "patte" et un trait sûrs, un univers très personnel…c’est ce qui distingue le talent en peinture... d’où notre coup de cœur pour Annick Perez à découvrir en six questions/réponses.


1) Inné ou acquis votre talent ?


 Peindre pour moi est un peu dû au hasard. ..l’ors d’une ballade à St. Germain des Prés , j’ai rencontré un professeur, un espagnol a la passion communicative et commencé ses cours mais au troisième… désertion totale car le besoin de travailler seule s’est imposé ! Parallèlement , j’ai fait l’école des Beaux Arts mais section …architecture. C’est en 1989 que j’ai exposé pour la première fois  à l’hôtel Lutétia . Toujours St.Germain des Prés !


 2) Quelles sont vos sources d’inspiration ?


 La sensualité et le " chic " de Lempicka  m'ont beaucoup influencés comme les œuvres  de Fernand Léger qui inspirait Lempicka !... Aujourd’hui je me détourne de  ce style de peinture même si inconsciemment dans mon travail, on y trouve encore des traces. L'expressionnisme allemand m'a touchée aussi mais je m’en éloigne de plus en plus .


3) Votre " code couleur " est-il immuable ?


Quand j’ai débutée, les couleurs étaient  vives,  décoratives, avec une influence très  Art- Déco : noir, gris, rouge ....  Depuis 2 ou 3 ans, je travaille uniquement cette palette .En plus, le rouge pour moi a valeur de symbole, il exprime la chance ,une valeur rare, magnifique. Quand j’y réfléchis je me dis que c’est peut être aussi un talisman.


4) Cette femme dans vos tableaux, c’est vous ?


Disons qu’elle me ressemble ! D’autant qu’elle est souvent placée dans un contexte qui l’isole des autres. Ou alors elle s’exclue elle-même ! En fait comme elle , je crois que je suis  une parfaite " asociale" mais  une "asociale" qui s’ intéresse aux autres et les aime. C’est mon petit paradoxe intime !


 5 )Actuellement une exposition* met en lumière la peinture d' André Masson. Pensez-vous comme lui que "acte même de la création est un drame" ?


  Tout est un drame ; la vie, l’amour … et tout est futile aussi ! En fait drame et futilité sont liés et indissociables. Plus précisément, et c’est une expérience personnelle, je pense que  la création ne rend pas heureux ! 

 

6)Etes-vous plus peintre qu’écrivain ( dernier ouvrage paru : You’re Beautiful , edts Philippe Rey)

  Je crois que je suis les deux…définitivement. Plus peintre qu'écrivain quand je peins... Plus écrivain que peintre quand j'écris ! Une dualité qui se nourrit l’un l’autre.C' est  un état  qui me ravit ! (propos recueillis par DLK )

Informations. Les grandes galeries de Paris  ( rue Mazarine, Miromesnil, Seine …) et province ( Cannes, Deauville…)accueillient les œuvres d’ Annick Perez mais pour le moment, c’est sur le net que l’on peut les découvrir sur son site officiel : www.annick.perez.fr .Pour les acquérir consulter le site marchand : FB CITIZEN en INBOX .*Exposition André Masson,musée du Montparnasse jusqu'au 3 avril.


 

Voir les commentaires

2011-03-14T10:00:00+01:00

"Brève histoire du monde"

Publié par leboudoirdemadame

Plus fort que le tour du monde en quatre vingt jours de Jules Vernes, c’est l’  ouvrage d’  Ernst H. Combrich ( historien de l’art)  récemment réédité  aux éditions Bibliothèque Hazan ! En un peu plus de trois cents vingt pages, c’est toute une perspective claire et dégagée de tout esprit partisan qu’il révèle  sur l’histoire de l’humanité. Employant le « tu « à la manière d’un grand frère  , il nous raconte les grands faits historiques d’une manière simple « allant de soi » et comme s’il ne s’arrêtait jamais de parler  ! Pas de bla bla, de propos obscurs , biaisés…Autant dire que le lecteur redevenu élève de terminale , l’écoute et « ingurgite « trois mille ans d’histoire sans piper mot ni sensation d’ indigestion  ! Antiquité, Moyen Age, Renaissance, Siècle des Lumières, Empire, …défilent et s’enchaînent à un rythme endiablé !, ponctués  par des portraits d’hommes emblématiques de leur temps notamment ,l’empereur de Chine  Qin Tsin Huangdi ,Alexandre Le Grand, Cyrus et moins médiatisés, Pepin le Bref ,Rodolph de Hasbourg au 13è siècle, le dernier des vrais chevaliers !Autre point fort de l’ouvrage : Ernst H. Combrich dénoue comme un chef, la complexité de certains faits historiques  comme par exemple L’époque des grandes invasions et son  méli-mélo entre les Huns, les Wisigoths….qui à l’école nous prenait invariablement  la tête ! Distrayantes et instructives, les anecdotes sur les grandes et petites découvertes : la boussole, le calendrier romain de Jules César ; le sens de certains mots par exemple : Dracon et « draconien » ect...Bref Brève Histoire du Monde est un ouvrage sans prétention qui remet à niveau ce qu’on avait appris et…oublié ! Brève Histoire du Monde , Ernst. H Combrich  edts Bibliothèque Hazan . A signaler également du même auteur, Histoire de L’Art traduit en dix huit langues  ,un succès ininterrompu.   DLK.

Voir les commentaires

2011-03-14T09:43:00+01:00

Partir à Pâques !

Publié par leboudoirdemadame

Pascua dominique 0871

Le propos n'est pas de se substituer à un guide mais de vous donner l'envie de partir à l'île de Pâques , ce petit bout de terre , le plus isolé du monde où il n' y a plus âme qui vive à  moins de 2000 kms (sur l'île de Pitcairn peuplée par les descendants des Révoltés du Bounty - voir un livre d'histoire ou le film du même nom !- )C'est dire que lorsque l'avion de Lan Chile  fait son approche après avoir survolé le Pacifique infesté de requins ( durée de vol: cinq heures environ ), on se sent heureux de toucher de sol !Dès l'arrivée,accueil en musique comme à Tahiti avec  colliers de fleurs ,légereté de l'air... une ambiance qui confirme que vous êtes bien en Polynésie ! Une Polynésie un plus sauvage, un plus austère ( clin d'oeil aux Marquises ) que nos îles françaises mais Polynésie tout de même. Le grand sujet du voyage ,c'est bien sûr les fameux Moaïs que l'on est pressé de découvrir  car  enfin, c'est bien eux le but du voyage .Autant vous le dire tout suite : ils le valent bien.! Dans les images que j'en avais ,ma priorité allait à ceux tournés vers l'océan les seuls de l' île ! Allez savoir pourquoi...Mission accompli  donc sur le site d' Ahu Akivi où sept moais , témoins d'un passé enfui fixent imperturbables l'océan et... l'éternité .Une vision  époustouflante  par sa magnificience,sa majesté comme tous les lieux habités par ces statues  .Question : mais pourquoi ces moais  fascinent-ils autant ? Tout le mystère et l'attrait de Rapa Nui est dans cette interrogation !Aussi prenez le temps d'y réfléchir .Cette méditation est le signe que ce voyage interpelle .Pas de doute , plus on crapahute plus l'on découvre des merveilles et plus on s'interroge . Quelques lieux incontournables : le site du volcan  Rano Raraku avec  "La fabrique" une étendue qui surplombe le Pacifique. C'est là où l'on  sculptait ces géants de pierre , à même la roche à flan de volcan pour les proposer ensuite à la vente en les faisant rouler jusqu'au niveau de la mer.L'oeil alors cherche à voir plus : moaïs renversés, moai en ébauche de vingt mètres de long jamais terminé, moaïs enfouis dans l'herbe...Jour après jour, le spectacle se poursuit avec de superbes  marches  ou ballades a cheval (  incontournable si vous pratiquez l'équitation ) en bordure d' océan , égrenées de stops en stops  pour découvrir le coeur battant d'autres merveilles comme le Rano-Kau avec le mythe de l'homme oiseau,  le cratère du Rano Kano à l'extrémité ouest de l'île où jusque dans les années 70, les habitants venaient chercher de l'eau , la sublime petite plage d' Anakena avec les palmiers oscillant au vent, le sable blanc , l' eau bleu turquoise, la baie de Lapérouse au sable cette fois tout rose.... Des chevaux par milliers - un peu plus de six mille- (le double des habitants !), complètent cette magie sauvage , ces étendues silencieuses et  préservée du tourisme de masse.

Informations pratiques. Trois, quatre  jours suffisent pour avoir un vision à peu près complète de Rapa Nui. L'île offre peu d'hôtels vraiment à la hauteur du lieu , celui de la chaîne Explora , quasiment unique est superbement situé.Trente chambres  où abondent le bois, la pierre volcanique et l'espace ! ( www.explora.com ) Le seul hic? il est cher et sa cuisine orchestrée par un chef français est à mon avis prétentieuse. Pour se loger à moindre frais, se rabattre alors sur l'Altiplanico à flan de collines ( www.altiplanico.cl) et proche du réputé centre de plongée de Michel Garcia : Orca Diving Center (www.seemorca.cl) qui loue aussi de superbes villas pour les grandes familles .Les autres offres hôtelières sont à regarder de près, souvent des bungalows correctement agençés ( heureusement car là aussi les prix sont malgré tout éléves:,environ 28O E par nuit et par personne ) mais coincés sur des terrains exigus  sans charme sans vue où l'on s'attend surtout à voir des poulaiilers er cages à lapins  ! Deux seuls hébergement sympas  et avec jolis jardins :Tadéo et Lili ,un couple franco/pascuan ( www.tadeolili.com ) et Chez Jerôme, un guide certifié par l'Unesco  (www.chezjerome.net) . Pour plus d'explications voir aussi le site www.santiago-du-chili.info et le guide Chili et île de Pâques , bibiothèque du voyageur Gallimard, le plus clair dans les explications sur l' île ce qui n'est pas le cas pour d'autres... Enfin pour les fanas de shopping in extremis , sachez que les souvenirs proposés jusque dans l'aéroport sont assez laids  ( même le charme du kitsch ne prend pas! ) . Ne  reste à offrir que votre enthousiame pour Rapa Nui et vos photos !DLK

Voir les commentaires

2011-03-13T10:08:00+01:00

Cocktail de crevettes : le retour !

Publié par leboudoirdemadame

Un grand classique des années 70 dont on pouvait se régaler au Pub Publiçis de St.Germain des prés ! Quarante ans après, ce cocktail délicat et façile à faire, réapparaît sur les tables.

Recette pour 4 personnes:

-4 grands verres "ballon"

-400  grs de grosses crevettes bio

-2 coeurs de laitues

-deux pamplemousses

-150 grs de mayonnaise

- Sauce Worcestershire

-Tomato Ketchup

-SauceTabasco

-poivre au moulin

l'Art et la manière d' Alice Desfourneaux:

Epluchez  les pamplemousses ensuitepelez la chair et taillez en petits morceaux.Réservez.

lavez et taillez en lanières les coeurs de laitue.

Dans un récipient à part, versez la mayonnaise et ajoutez deux cuillérées de Tomato Ketchup , une cuillérée de sauce Worcestershire et un trait de Tabasco. Poivrez..Attention: ayez la main légère sur le Tomato Ketchup, son goût est vite envahissant! N'hésitez pas à goûter et ajuster.

Assemblez les divers éléments dans les verres : chair de pamplemousse, puis lanières de coeurs de laitue, crevettes." Empilez" une seconde couche  et au final,  déposez la sauce cocktail sur le dessus de la préparation.Avant de servir,placez les verres  cinq minutes au frigidaire.

Variante et astuce

On peut remplacer le pamplemousse par des dés d'avocat mais le résultat est plus calorique.Dans le cas d'un "régime" ,la mayonnaise cédera la place à du fromage lissé à O % ! Pour accompagner ce cocktail de crevettes, servez un Bourgueuil ou un Sancerre blanc bien frais.Recette Alice Desfourneaux

 

 

Voir les commentaires

2011-03-13T09:02:00+01:00

Le vrai Chopin !

Publié par leboudoirdemadame

Pour qui aime Chopin cet ouvrage le comblera d’aise car il met en lumière sa vraie personnalité ! Et on ne peut qu’applaudir car il se révèle comme on veut qu’il soit… selon notre cœur : une image pure ,sincère, vraie .Jamais on ne le prend en défaut ,seul peut être le pêché de coquetterie …vestimentaire ! Trop souvent décrit comme un pianiste de salon , P1030710.JPGprécieux, éthéré  Frycek prend une toute autre dimension grâce à l’ouvrage méticuleux de Tadeusz A.Zielinski . Ce musicologue, auteur d’ouvrages sur Bartok et l’harmonie moderne,  a consacré plusieurs années de recherche à Chopin .Il y rétablit à travers ses huit cents pages (agrémentées de photos et extraits de partitions majeures), quelques vérités trop souvent  déformées par une certaine critique, agacée sans doute par ses manières aristocratiques ( de par ses parents ,son père surtout, il avait reçu une éducation au-delà du commun ) ).. .Oui Chopin préférait se produire  en privé ( contrairement à  Listz et Thalberg) non pas par coquetterie, élitisme mais parce que son jeu « bas » tout en finesse, avait besoin d’une atmophère intime, recueillie  pour être entendue  d’autant -autre révélation- qu’il se voulait avant tout compositeur plutôt que pianiste et que pour être comprise et appréciée , sa musique, révolutionnaire pour l’époque, exigeait des connaissances que n’avait pas le tout venant ! ….Tadeusz A. Zielinski dénoue consciencieusement le processus de création de Chopin et les plus armés musicalement  des lecteurs et mélomanes se délecteront à la vue des compte rendus d’œuvres classés par genre …. polonaises, sonates , mazurkas, ballades, études y sont détaillées, décortiquées  mesures par mesures ! Cet ouvrage, axé sur l’œuvre n’omet pas le  Chopin privé : l’ homme sensible, artiste dans l’âme mais aussi bon vivant,  farceur, malicieux ,comédien à ses heures , fidèle à sa chère Pologne qui lui inspirera beaucoup des ses œuvres . De ses amours, l’on retiendra la douce Marie Wodinska et bien sûr l’inoxydable  George Sand !Une vie fauchée dans la fleur de l’âge mais une œuvre intacte toujours vivante ( Frederic Chopin   de Tadeuse A. Zielinski (Editions Fayard ).DLK

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog