Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

Rencontre avec Sabrina Kiefner et Céleste, Le manuscrit de l'Amazone aux éditions Le Lys et le lin

29 Juin 2020, 14:28pm

Publié par leboudoirdemadame

 

L’ histoire avec un grand H vous passionne  ? Les destins de femmes exceptionnelles  aussi ? Céleste Le manuscrit de l’Amazone de Sabrina Kiefner vous captivera . Une belle lecture pour l’ été où le souffle de l’aventure bat son plein ! Tout débute pendant les  guerres de Vendée, guerres mal connues .
Non seulement ce roman raconte le quotidien de Céleste Bulkeley qui rattachée au bataillon du général Charette a combattu en première ligne mais aussi celui d’une femme épouse, mère et féministe avant l’heure ! Céleste que ses hommes appelait capitaine a traversé des péripéties que Sabrina Kiefner a mis en scène alliant à la fois le ton de l’historienne et celui du romancier. Bref la lecture se mène tambour battant et les pages déroulent la vie de Céleste avec panache et aussi grâce à une petite astuce : la « participation »  d’un grand nom de la littérature.Une femme aussi…Rencontre avec l’auteur qui vous dit tout !
 
-Comment avez-vous « rencontré »  Céleste ?

Lors d’une visite à l’ exposition permanente sur les guerres de Vendée au logis de la Chabotterie où Charette, un des héros de ces guerres a été fait prisonnier. Là j'ai découvert une gravure de Céleste Bulkeley. Intriguée, j’ai fait des recherches sur internet et je suis tombée sur le livre de son frère Toussaint-Ambroise : « Un Vendéen sous la terreur « . Au fil des pages, l’histoire de Céleste s’est imposée, d’abord pour faire un article pour le bulletin des Amazones de France mais au vu de l’énorme documentation, un roman. Je voulais aussi partager mes connaissances sur les attelages, les races des chevaux de l'époque, et les équipements propres aux cavalières en selle de dame. J’ai eu à coeur que cette tradition autrefois appelée la "monte à la française" reste vivante. 

-Sur le plan historique qu’avez-vous ressenti ? 

J’ai été sous le choc en découvrant l'histoire locale. Il y a des épisodes que j'ai intégrés dans le roman après avoir lu certains articles récents, car on découvre encore aujourd’hui des traces de cette guerre fratricide : des canons enterrés, des fosses communes (Cholet, Le Mans). Toutes ces vengeances et ces massacres dont je n'avais jamais entendu parler me prouvent qu'il existe un réel tabou sur ce sujet. C'est à La Roche-sur-Yon, en parlant avec un historien passionné des guerres de Vendée que j'ai appris l'existence du fond Dugast-Matifeux, une collection de manuscrits. Lorsque j'ai vu des lettres signées par Monsieur Bulkeley, le mari de Céleste, mon envie d'en savoir plus s'est transformé en obsession ! Ce roman est aussi une déclaration d’amour à la Vendée : ses particularités (patois ….) et une mentalité très indépendante.

-Quel est pour vous l’épisode le plus dramatique de ces guerres de Vendée?

Incontestablement  la  campagne d’outre-Loire ,nommée virée de Galerne. Les troupes royalistes, suivies d'un grand nombre de civils (sans doute plusieurs dizaines de milliers) se sont retrouvées acculées contre la Loire et la seule solution était de la traverser ... tout un peuple en errance ! Après la victoire de Torfou, s'enchaînent les échecs, les maladies, le froid, les contraintes, les discordes entre factions et en prime, la déception de ne pas rencontrer les navires de guerre promises à Granville.... je pense que ces moments étaient décisifs pour la perte des Vendéens et les Chouans bretons qui venaient de se joindre à eux. Puis, plus tard, l'échec de Quiberon...

-Céleste a-t-elle été une féministe avant l’heure?

Oui, je pense que Céleste l’était tout en gardant sa féminité, même si elle portait a cheval une redingote d'homme ! Mariée quatre fois, elle ne prenait pas de gants pour s'opposer à ses époux lorsqu'elle n'était pas d'accord avec eux ; elle n'hésitait pas à exprimer son opinion même devant de « hauts personnages » : le chevalier Charette, Bonaparte ou même Louis XVIII. Elle nous enseigne que dans la vie il ne faut jamais baisser les bras et qu'il faut - si besoin - rendre les armes lorsque le combat a perdu son sens. Les chroniqueurs vendéens semblent avoir oublié Céleste pour cette raison (sauf Joseph Rouillé, décédé récemment).Quant à la guerrière, elle nous enseigne que la bravoure et le courage ne sont pas forcément des attributs purement masculins... mais ça, on le sait depuis longtemps ! 

-On est surpris au début de roman  de voir apparaître un personnage : Aurore…une journaliste au Figaro ? 

Avant de commencer le roman, je venais de lire une biographie d’Aurore Dupin autrement dit George Sand. Le fait que jeune, elle se trouvait parmi les rédacteurs du Figaro m'a inspiré l'idée de faire d’Aurore le dépositaire des souvenirs de Céleste. Je ne voulais pas écrire une biographie classique (de la naissance à la mort). Aussi, j’ai introduis Aurore qui permet de s'identifier avec un observateur « neutre » : le lecteur. Le fait que Céleste ait disparue en 1832, année où Aurore quitte le Figaro et publié « Indiana » m'a donné cette idée. C'est la partie « romancée » du livre. Les scènes, dialogues et rencontres sont imaginaires, mais il sera difficile aux historiens de prouver qu'elles n'aient pas eu lieu ! J'applique donc la philosophie de la grande romancière Juliette Benzoni : « Je ne dis pas que tout s'est passé exactement comme je l'ai décrit, mais historiquement cela AURAIT PU se passer comme je l'ai décrit », et les faits historiques constituent la base du roman. 

- Y a- t-il d'autres personnages de femmes ayant traversé l'histoire dont vous aimeriez relater la vie ?

Je finalise un roman sur Melitta Gräffin, baronne Schenk von Stauffenberg, scientifique et aviatrice pendant la seconde guerre mondiale dont l'appartenance à la Résistance allemande continue a être contestée .Ce livre nourrie par de longues correspondances avec certains historiens racontera aussi l'histoire passionnante d'un certain prisonnier français...Je ne peux en dire davantage. Parallèlement, je travaille aussi sur des  biographies romancées d'autres femmes sous la Révolution: Olympe de Gouges, la marquise de Grégo et bien sûr Madame de la Rochefoulcaud ,une autre amazone des guerres de Vendée 

Céleste , Le manuscrit de l'Amazone en deux tomes  aux éditions Le lys et le lin.