Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

A lire : Histoire de ma vie par George Sand

8 Octobre 2019, 10:52am

Publié par leboudoirdemadame

Il m’aura fallu trois mois pour lire les 1627 pages d’ Histoire de ma vie de George Sand ! Telle une cérémonie du thé que l’on réitère avec  bonheur chaque jour vers 17h , déguster la prose de la bonne dame de Nohant n’ a  pas été malgré tout un long fleuve tranquille tant sa vie personnelle a été emprunte de douleur ( la disparition de son père quand elle était enfant ) de séparation ( celle avec sa mère ) d’abnégation ( l’attention portée a sa grand mère paternelle qui l’a élevée ) de désenchantement ( son mariage avec Casimir Dudevant ) de déceptions, trahisons amicales, et malheurs ( perte de certains de ses petits enfants, de son demi-frère ) que sa personnalité «  à fleur de peau » exacerbe quitte à la laisser dépressive, anéantie ( qui a dit que  George Sand était une femme forte ?)

Cette Histoire de ma vie est le récit sincère, parfois j’avoue trop distancé d’une femme au XIXè siècle qui a lutté pour exister et subvenir seule à ses besoins ceci on l’aura compris grâce à l’écriture qu’ elle découvre tardivement . 

De sa naissance en 1804 à la fin de la rédaction de ces sortes de « mémoires »  ( un mot dont elle ne voulait pas) en 1855, Histoire de ma vie  raconte  une période riche en histoire avec un grand H . Imaginez : le livre ouvre sur les souvenirs de son père : Maurice Dupin petit fils de Maurice de Saxe ( lui même fils illégitime  du roi de Pologne : Frédéric-August de Saxe ) militaire de carrière, embringué dans les guerres Napoléoniennes. 

C’est d’ailleurs je trouve ces pages les plus instructives pour ceux qui s’embrouillent dans cette période et ce jusqu’à la chute de Napoléon tant est détaillé le quotidien de ces soldats en campagne et sur le front et jusqu’en Espagne et Angleterre.

George Sand narre bien sûr sa vie d’enfant et surtout à Nohant , tiraillée entre sa mère et sa grand mère qui on peut le dire n’étaient pas sur la même longueur d’onde socialement et intellectuellement , tout cela souvent sous l’arbitrage affectueux et souvent bourru  de  Deschartres son précepteur.

Ses années en Berry  forgeront le caractère  d’Aurore-Lucile Dupin futur George Sand et modèleront son esprit d’observation qui lui serviront pour rédiger notamment ses romans « régionaux » les plus intéressants à mon goût…

Un peu lassante car répétitive et grandiloquente  la narration de ses années d’ élève pensionnaire au couvent des Dames Anglaises à Paris mais on ne lui en voudra pas tant est prodigue cette destinée qui couvre une  bonne partie du XIXè siècle car elle raconte aussi la vie des grands parents des…nôtres  apportant ainsi un témoignage sur nos aiëuls .

Rien que lire çà et retrouver par exemple des chansons d’enfance que l’on me chantait enfant et qui n’existe plus vaut le coup de lire Histoire de ma vie car c’est aussi un peu la nôtre.

Dernière observation : Histoire de ma vie révèle peu de choses sur la vie intime de la bonne dame de Nohant .Deux, trois passages et allusions  à ses amours ou amitiés diverses dont celle avec Alfred de Musset et Frédéric Chopin  pour lequel elle ne mâche pas ses mots .Amateur de cancans s’abstenir ! A noter : le lexique en fin de pages qui concentre les repères de sa vie et de son oeuvre .A lire je trouve avant  ….

 

Histoire de ma vie, George Sand, Quarto Gallimard