Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

leboudoirdemadame

Un choix critique par Dominique Larue, journaliste ex Madame Figaro

Lire ou relire David Lodge ? Par les temps qui courent on peut dire...oui !

Féroce...Un tout petit monde où chacun reconnaîtra le sien !

David Lodge, écrivain Britannique et dont le regard aiguisé laisse présager une écriture identique, perçante  et où les personnages de ses romans sont passés au crible avec une précision chirurgicale …voilà ce que l’on peut se dire de cet éminent professeur honoraire de littérature  devenu écrivain il y a certes quelques décennies mais dont la (re)découverte de ses oeuvres est assez jubilatoire .

Bref par les temps qui courent chapeautés par la bienséance et le politiquement correct, le (re)lire s’impose comme soupape d’échappement ! 

Comme le dit Umberto Eco dans la préface : " c'est un livre d'un comique irrésistible , il dit les choses comme les disent les livres des grands comiques, c'est à dire en portant leur vérité jusqu'aux limites du paradoxe et du délire ". 

Pour vous mettre le pied à l’étrier, je ne serais trop vous recommander de commencer par Un tout petit monde écrit dans les années 70, un roman qui dépeint le milieu universitaire autour d’une université fictive ( Rummidge ) dans les Midlands avec autour, s'agitant en cercle concentrique, un aéropage de personnages savoureux figés par les conventions sociales, la tradition, la bien pensance. 

L’un d’entre eux est Morris Zapp ,un professeur américain qui aspire « à être le prof de lettres le mieux payé du monde » . Invité à donner une conférence sur le structuralisme mais dont l'exposé vu à sa façon ,comprenez provocatrice  ( un grand moment de lecture)  a pour résultat de faire exploser ce petit milieu . Que de coups de griffes, de scènes désopilantes du genre « mais qu’est-ce qu’on fiche là ? » .

Le point fort d’ Un tout petit monde c’est aussi que l’on peut adapter les situations à son propre contexte professionnel, amical...

L’ors d’une discussion menée dans un groupe de lecture ( Le Club de lecture du Figaro) l’un des membres demandait quel était le livre qui nous avait provoqué le rire . Pour ma part on l'aura deviné  : Un tout petit monde . Rire franc et massif  et à chaque page !

Un dernier mot toujours d'Umberto Eco sur David Lodge ;" Outre qu'il amuse, Lodge est méchant. En fin de compte, il dit du mal (mais avec quel délice) du monde dans lequel il vit. Mais, au fond, il s'agit bien là de la mission du grand Narrateur."

Un tout petit monde, David Lodge , éditions Rivages 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :