Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leboudoirdemadame

leboudoirdemadame

Un choix critique par Dominique Larue, journaliste ex Madame Figaro

Bleu de Prusse : l'histoire revue par Philip Kerr et son héros Bernie Gunther !

Une époque à histoire : Bleu de Prusse de Philip Kerr aux éditions Seuil

Comment s’intéresser à la grande histoire tout en lisant un roman ? En lisant Bleu de Prusse de Philip Kerr ! Ses lecteurs, conquis par sa série sur l’Allemagne nazie et son héros récurrent Bernie Gunther ont, on le sait, « fait pression » sur l’auteur (disparu au printemps dernier) pour qu’il poursuive l’écriture des aventures de cet inspecteur berlinois, impertinent et moqueur et qui arrive toujours à déjouer les pièges de la Gestapo et des pontes du régime. 

Cette fois, Philip Kerr situe l’action en1939 dans le repaire d’Hitler à Berchtesgaden où un meurtre vient d’être perpétré contre un ingénieur civil travaillant pour le Fürher. Obligation est faite pour Bernie de résoudre l’énigme en une semaine et bien sûr dans la plus grande discrétion.
Mais dès les premières pages, l’action débute ailleurs : en 1956 dans l’hôtel Ruhl de Nice où est attablé devant un homard et une sélection de vins fins Erich Mielke, le patron de la redoutable Stasi . 
Quand on sait que que Mielke était tout le contraire d’un gastronome et que ses plats favoris dixit sa secrétaire interrogée après la réunification de l’Allemagne ,étaient les pâtes à la sauce tomate et les pommes de terre sautées, cela peut étonner ! 
Cette scène révèle tout l’originalité et le génie de Kerr : nous faire avaler, c’est le moment de le dire, tout ou presque et ici en l’occurence une fiction « presque vraie » qui jette les bases pour avoir envie de creuser la grande histoire .
Les connaisseurs de cette période qui va jusqu’à la chute du mur de Berlin en 1996,  pourront certes tiquer devant cette liberté romanesque, Philip Kerr n’en a cure !
Bleu de Prusse fait mener l'enquête de Bernie Gunther avec brio et une liberté face à la vérité historique qui est assez jubilatoire pour permettre et c’est là le paradoxe, apprécier l’horreur du contexte et imaginer une autre conclusion à cette période. Bref avec Kerr le pire n’est jamais sûr et le destin de ses personnages confinés dans le nid d’aigle du Fürher aléatoire…
Si l'on connaît mal l'histoire allemande et si l'on est captivé par les pirouettes de cet inspecteur anti-nazi de la Kripo berlinoise, on lira avec plaisir ce roman.
 
Bleu de Prusse, Philip Kerr , éditions Seuil 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :