Ce qui, dans le monde éveillé, ressemble le plus aux rêves ,ce sont les nuits dans une métropole où nul ne vous connaît,et les nuits africaines.Là aussi,on retrouve cette liberté infinie.Il se passe toujours quelque chose d'important non loin, des destins se tracent, des tumultes nous environnent,sans que cela vienne à nous toucher.Karen Blixen  ,La ferme africaine

Retour à l'accueil