la grande bleue à Agay
la grande bleue à Agay

La Riviera française –enfin ce qu’il en reste – ne se limite pas à quelques spots comme Cannes, Monaco , voir Saint-Tropez si l'on pousse plus loin…il est des « perles » méditerranéennes méconnues qui ont su préserver une ambiance désuète voir surannée qui font leur charme ! Certes il faut savoir repérer et « accrocher » du regard ces " enclaves " car elles sont souvent cernées dans la masse de pseudos "résidences" , boutiques improbables ....

Sur les pas de Guy de Maupassant, il y a dépendante de Saint-Raphaël : Agay , petite station balnéaire " populaire", cernée par ces falaises rouges volcaniques qui déjà émerveillaient l’auteur lorsqu'il la découvrit avec sa rade tranquille. N'a-t-elle pas d'ailleurs été vantée dans l’antiquité par les marins Grecs ( d’où son nom : Agathon qui veut dire bon et favorable ! ) ?

Agay se visite à pied et la partie digne d'intérêt se situe à l’est ( dos face à la grande bleue) ,phare rouge en ligne de mire : du Cap Dramont à celui de la Baumette .On y chemine en bordure certes de la route côtière... mais on l’ oublie vite si l’on se concentre sur le bord de mer !Là : vestiges de villas du XIXiè siècle et autres maisons de style Palladéen qui furent les lieux de villégiature de pas mal d’artistes, écrivains et peintres .

Au détour d’un virage blottie dans les pins ,on découvre ce qui fût la maison du compositeur Vincent d’Indy ( c’est d’ailleurs spécifié sur le portail ) .On imagine aussi d’autres voisins et visiteurs célèbres comme on l'a dit Guy de Maupassant mais aussi : Alphonse Kanne, Louis Valtat, Antoine de Saint-Exupéry , Albert Cohen….Les jardins dégoulinants en terrasses jusqu'au bord de mer offrent un spectacle superbe.

Cette jolie ballade jusqu’aux pieds de ces falaises de porphyre, clôt ce parcours. On peut le prolonger par une baignade dans une des criques voisines... Si une petite faim se fait sentir et que l'on demeurer dans du beau avec le souvenir d'un certain passé, la bonne option : Le Bougainvillier, le restaurant de La Villa Mauresque sur la route de la Corniche. Cette belle villa dont la construction date de 1881 ne manque pas d’atouts gourmands.. .A noter : la partie hôtel avec ses chambres lumineuses baptisées d’un nom d’artistes : Rimbaud, Degas, Oscar Wilde…Le Bougainvillier , hôtel villa La Mauresque , 1792 rte de la Corniche Saint-Raphaël .Tel: 0494830242.www.villa-mauresque.com .

Bonus : un extrait de « Sur l’eau « de Guy de Maupassant et son évocation sur son arrivée à Agay à bord de son bateau:

Vers une heure, comme nous nous trouvions par le travers d'Agay, la brise tomba tout à fait, et je compris que je coucherais au large si je n'arrimais pas l'embarcation pour remorquer le yacht et me mettre à l'abri dans cette baie. Je fis donc descendre deux hommes dans le canot, et à trente mètres devant moi ils commencèrent à me traîner. Un soleil enragé tombait sur l'eau, brûlait le pont du bateau. Les deux matelots ramaient d'une façon très lente et régulière, comme deux manivelles usées qui ne vont plus qu'à peine, mais qui continuent sans arrêt leur effort mécanique de machines. La rade d'Agay forme une joli bassin, bien abrité, fermé, d'un côté, par les rochers rouges et droits, que domine le sémaphore au sommet de la montagne, et que continue, vers la pleine mer, l'île d'Or, nommée ainsi à cause de sa couleur ; de l'autre, par une ligne de roches basses, et une petite pointe à fleur d'eau portant un phare pour signaler l'entrée. Dans le fond, une auberge qui reçoit les capitaines de navires réfugiés là par gros temps et les pêcheurs en été, une gare où ne s'arrêtent que deux trains par jour et où ne descend personne, et une jolie rivière s'enfonçant dans l' Esterel jusqu'au vallon nommé Malinfermet, et qui est plein de lauriers-roses comme un ravin d'Afrique. Aucune route n'aboutit, de l'intérieur, à cette baie délicieuse. Seul un sentier conduit à Saint-Raphaël, en passant par les carrières de porphyre du Dramont ; mais aucune voiture ne le pourrait suivre. Nous sommes donc en pleine montagne.

Retour à l'accueil