Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Zoom sur Seydou Keïta au Grand Palais

par leboudoirdemadame 7 Avril 2016, 08:29 expos

Femme, Seydou Keïta au Grand Palais
Femme, Seydou Keïta au Grand Palais

Un super constellation sur le tarmac d'Orly en partance pour Bamako et, accédant à la passerelle, une famille …Vieux souvenir des années 60 avec sur le moment, une fascination d'enfant, la mienne pour l'Afrique ! C'est cette époque et avant l'indépendance de l'ex Soudan que le photographe africain Seydou Keïta a "mis en boîte" d'abord avec un petit Kodak Brownie offert en cadeau. Autodidacte, cet adolescent promis au métier de menuisier comme son père, se forme sur le tas, épaulé par les conseils d'un voisin instituteur féru de photos. Seydou Keïta apprend les bases et se lance…En 1948, il ouvre son studio dans un quartier très animé de Bamako, pas très loin de la gare . Autochtones, voyageurs ...Il se spécialise dans le portrait de commande et engrange savoir et matériel : photos individuelles et de groupe qu'il réalise à la chambre 13 x18 et en noir et blanc avec une préférence pour la lumière naturelle.

Ce sont près de 300 de ses oeuvres dont une partie prêtée par des collectionneurs privés ( Jean Pigozzi, Agnès b… ) que le Grand Palais offre au regard du visiteur. Une vision de l'humain, d'une société que certains diront privilégiée, bourgeoise comme ses portraits de femmes richement parées de boubous chatoyants, de bijoux colorés…Oui Seydou Keïta avait à coeur de créer des images les plus belles possibles ! Un esthétisme qui dérangera certains car occultant des réalités plus douloureuses .Ici dans cette exposition ,nul pathos mais de la joie de vivre,de l'insouciance, de l'indolence .C'est ce qui rend cette exposition originale et réjouissante .

La notoriété de Seydou Keïta a été rapide à Bamako, au Mali, et dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest. La valorisation de ses sujets, la maîtrise du cadrage et de la lumière, la modernité et l’inventivité de ses mises en scène lui ont valu un immense succès. Le 22 septembre 1960, la République soudanaise proclame son indépendance, Modibo Keïta devient le premier président de la République du Mali, et instaure un régime socialiste. En 1962, à la demande des autorités, Keïta ferme son studio et devient photographe officiel du gouvernement, jusqu’à sa retraite en 1977. Il décède à Paris en 2001.

Seydou Keïta,un certain regard sur l'Afrique à une certaine époque.... Seydou Keïta, Galeries nationals du Grand Palais.,Paris .Du 31 mars au 11 juillet. Dominique Larue

Haut de page