Marcus, Hillel et les autres….
Marcus, Hillel et les autres….

Comme dans tout…chacun ses goûts et en matière de livres, l'intérêt que l'on porte à un auteur et ses précédents succès ne s'applique pas forcément à un nouvel ouvrage même attendu.... En question içi : Joël Dicker et Le livre des Baltimore où il reprend un des deux personnages principaux de La Vérité sur l'affaire Harry Quebert : Marcus Goldman .Ici,il le propulse dans une sombre histoire de famille (la sienne) déchirée entre ses deux branches, l'une on ne peut plus prospère vivant dans la riche banlieu de Baltimore : les Goldman-de-Baltimore et l'autre, moins huppée plus classe moyenne (celle de Marcus ),les Goldman-de-Montclair reléguée dans une petite maison à Montclair dans le New Jersey .

Dans cette famille ce sont les jeunes rameaux, les cousins ou apparentés : Marcus , Hillel mais aussi Woody, Scott, la divine Alexandra… qui mènent la danse .Le narrateur, Marcus, raconte au fil des pages ce qui sera un jour, un drame : Le Drame qui conduira à la dissolution et à l' anéantissement de cette famille où à une certaine époque, tout n'y était qu'amour,complicité, admiration, félicité :un pacte inviolable .Beaucoup de scènes sous le soleil de Floride dans la demeure qui l'été les réunit pour les vacances. Tout va alors passer de la lumière à l'ombre...

Comme à son habitude, Joël Dicker enchevêtre passé et présent mais là où dans La vérité sur l'affaire Harry Québert çà n'importune pas, dans Le livre des Baltimore ,le lecteur s'englue dans des aller et retour et répétitions d'un ennui certain.Seule la révélation de la cause du drame : Le Drame ,nous fait poursuivre la lecture jusqu' à son terme avec comme conclusion, cette exclamation : "tout çà pour çà".

Joël Dicker a omis un détail de taille : le charisme de ses personnages. Ils agissent mécaniquement sans qu'on puisse compatir à leur destinée. Dommage ! Le livre des Baltimore ,Joel Dicker, éditions de Fallois. Dominique Larue

Retour à l'accueil