Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

leboudoirdemadame

lieux, expositions, lectures, photos,traditions, cuisine,films ...un choix critique par une journaliste ..

leboudoirdemadame

A lire : Didier Fourmy et ses Pétillantes

Les Pétillantes  et Les Pétillantes saison 2 aux éditions Hugo Roman
Les Pétillantes et Les Pétillantes saison 2 aux éditions Hugo Roman

Les femmes, Didier Fourmy sait et aime les écouter .Bien lui en a pris puisque elles lui ont inspiré son premier roman : Les Pétillantes ( aux éditions Hugo Roman ) vendu à 30 000 exemplaires . De quoi faire pâlir d'envie certains auteurs de la NRF et donner envie à ce gentleman de la communication d'écrire une suite toute aussi optimiste : Les Pétillantes saison 2 sorti ce mois- çi . Rencontre avec Didier Fourmy,un auteur qui fourmille d'idées !

Comment devient-on auteur? Imaginiez-vous cela possible un jour? Et d'un livre à succès? Dans le cas des Pétillantes, auriez-vous pu l'écrire il y a quinze,vingt ans? "

"on devient auteur parce qu’on aime écrire et surtout qu’on aime raconter des histoires avec une imagination sans limite .Tant qu'au livre à succès on en rêve évidemment mais le chemin pour être édité est un vrai parcours de combattant!
Moi je rêvais d’être vendu dans... les gares, pour distraire et faire rire, à défaut d’être Jane Austen, je voulais être Barbara Cartland ! c’est pour ça qu’on vient de m’affubler du surnom comique de « Lord Cartland » ! j’adore l’idée !
Ecrire m’est venu quand on a commencé à évoquer la retraite avec des copines. L’une d’elle voulait créer une maison de retraite heureuse avec tables de jeux, bar et une vidéothèque de films pornos pour se "souvenir"!
Cà m'a trotté dans la tête et un jour de Féria à Nîmes je me suis retrouvé chez des amis avec une flopée de veuves et de divorcées .J’ai pris des notes en pleurant de rire ! l’idée est partie de ce déjeuner mémorable.
Tant qu'à l' envie d’écrire,je l’ai toujours eu.Je tiens cela de ma grand mère qui tenait son journal et racontait sa vie quotidienne avec un humour fou. Mon premier roman date de 1966 , j’avais dix huit ans ! J’ai reçu trois lettres de... refus mais avec compliments et encouragements, dont une de Pierre Seghers que je conserve précieusement."

Dans la vie courante ,aucun doute ce sont les femmes qui vous inspirent ?

"Le milieu féminin dans lequel j’ai trempé professionnellement pendant presque un demi siècle m’a fait bien les connaître et l’humour de certaines m’a enchanté ! Les hommes pour travailler, sont assez sinistres… Peu d’humour et beaucoup de vantardise, ça devient vite "lourd"!
Les femmes sont plus marrantes et osent plus dire tout haut ce qu’elles pensent vraiment !
Autre privilège de l'âge si je puis dire quand on arrive à celui de la retraite, on parle vite médecins pour s’échanger les adresses. De plus la solitude prend une autre dimension et pas mal de femmes qui m’entourent sont souvent seules et elles s’épanchent très souvent. Je suis un peu leur « Mireille Dumas » ! J'adore les écouter."

Peux-t-on dire que "Le Patio Secret" résidence des ces Pétillantes,concentre outre ses co locataires intrépides -et pour certaines de joyeuses commères-, des "profils" de femmes, d'amies ou...pas que vous avez connues notamment dans la presse féminine?

"Oui j’avoue m’être servi de « modèles » rencontrés dans la vraie vie! Pour Rancunia c’est un mix de deux femmes; Souris ,elle, est plus flagrante, d’ailleurs elle s’est vite reconnue ! ça l’a fait rire, OUF ! Maintenant elle me signe ses sms « Ta Souris Pétillante » .Pour les autres j’ai tout mélangé, les physiques, les traits de caractère et les instants de vie, mais il y a quand même beaucoup d’imagination...heureusement ! Curieusement,les stars de la presse féminine ne m'ont pas beaucoup inspiré, une seule expérience m’avait suffit...
Un groupe de femmes du même âge c’est vite plein d’humour, elles ont un recul que les hommes n’ont pas, elles arrivent à rirent d’elles mêmes, et je reste béat d’admiration quand elles ont « jonglé » avec plusieurs vies : boulot, mari, amants, enfants, petits enfants ! faut le faire !"

Dans la saison 2 des Pétillantes tout juste sorti, vous introduisez comme un intrus ...un homme.Est-ce si nécessaire dans ce Patio Secret plus proche à première vue de la maison de retraite que du pensionnat de jeunes filles?

"Il fallait bien un homme, de même qu’ il a fallu accueillir dans l’histoire une jeune journaliste pour faire un constat qui s'imposait : la surprise de la jeunesse devant ces femmes si fortes si extra-ordinaires. Un homme en tant que mâle ne pouvait pas s’immiscer comme un loup dans cette bergerie plus d'ailleurs auberge Espagnole, c’est pourquoi il fallait qu’il soit gay ! Patrice -c'est son nom - adore tout de suite leur style de vie.Il est fasciné par ces caractères,ces réparties. Ces Pétillantes ne sont jamais à cours d'arguments. Il se sent bien parmi elles et comme il est paumé car sexagénaire -à ces âges aujourd’hui on a du mal a se recaser -, il plonge dans cette vie si joyeuse ! Pour ces femmes, sa présence est importante .Patrice va les faire évoluer différemment dans leurs rapports."

Au Patio Secret ,on rêve toujours d'amour ?

"Oui elles en rêvent encore toutes sauf Ladygold qui est frustrée elle d'amour filial puisque son fils est parti vivre loin d'elle. Grenouillette qui est hyper catho, reste une veuve épleurée et Rancunia qui est bloquée du cœur car trahie par son mari depuis des années a tirer un trait définitif . Tant qu'aux autres personnages féminins ,elles sont prêtes à tout et évoquent le sexe avec mélancolie ! Dans le tome 1 des Pétillantes, Charlotte leur raconte "son" grand souvenir érotique vécu en Afrique et dans la Saison 2, Souris succombe à un aventurier de sites de rencontres! La venue de Patrice parmi elles va être le déclencheur qui va changer leurs vies. Je n'en dit pas plus .Il leur fallait donc cet homme là, précisément, puisqu’il n’y a aucune ambiguïté ! Elles vont toutes se servir de Patrice chacune selon ses objectifs..."

Les Pétillantes et leur Patio Secret, c'est une sorte de guide du bien vieillir ?

"Oui pour bien vieillir il ne faut pas rester seul.J'ajoute à cela que la vie en communauté permet de se maintenir ! Il y a émulation . Ces co locataires ne se passent rien, elles se surveillent, se lancent des défis .Je pense réellement qu’il faut être entouré pour bien vieillir, ne pas se fixer sur soi- même, sur ses bobos… Au contraire,il faut écouter les autres, les jeunes en particulier et surtout s’adapter sinon on devient vite de vieux croutons acâriatres qui rabâchent en boucle le fameux "c'était mieux avant" .
Les femmes qui avancent en âge, si elles oublient leurs rides et restent « elle mêmes » elle gagnent en charme ceçi dit n’est pas Jane Fonda qui veut ! Les cheveux gris, la ride , le vécu , ça plait aussi quand c’est ouvertement accepté !. Pour les hommes vieillissants, l’horreur c’est la teinture ou les cheveux rabattus ! Là aussi les poignées d’amour et le « petit » ventre ça peut plaire .Les les vieux beaux se paient des « jeunesses » alors qu’une femme mûre hésite encore : pour la plupart ! il y a de vieux couples, ridés et cheveux argentés que je trouve magnifiques, d’ailleurs ceux là , qui s’acceptent comme ils sont , on les voit souvent se tenir par la main ! c’est superbe !"

Un autre livre de prévu ?
"Je ne pense pas me lancer dans une saison 3, sauf si Les Pétillantes devient une série Télé ( le rêve ! ) alors je peaufine une autre idée, mais comme maintenant je suis « Lord Cartland » il sera encore questions de séniors!"

Les Pétillantes, éditions Hugo Roman et en format poche chez Pocket suivi de Les Pétillantes saison 2 et fin de l'année inscrit aux catalogue France Loisirs.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :