Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interstellar de Christopher Nolan

par leboudoirdemadame 6 Novembre 2014, 18:59 cinéma

Et bien voilà: la terre dépérit car polluée, soumise aux désordres climatiques …Il n'en faut pas plus pour décider un fermier de l'Alberta , ex-pilote d'élite ( çà tombe bien !) de s'envoler aux confins de l'univers à la recherche d'une planète viable. Certes la Nasa lui force un peu la main mais en bon citoyen, il accepte de sacrifier l'espoir de revoir ses enfants pour cette grande cause censée assurer la préservation de l'espèce humaine .. .Grosso modo voilà ce dont il s'agit avec pour acteurs principaux Matthew McConaughey, Anne Hataway,Michael Caine. Ce scénario ,d'abord proposé à Spielberg qui finalement attérira chez Christopher Nolan , n'a rien de neuf mais par les temps qui court s'abstraire de notre planète terre ne fait pas de mal .Cela suffit -il pour transporter le spectateur ? On peut en douter ! Des images superbes de voyage dans l' espace et aussi de la province d' Alberta ravagée par la sécheresse et la poussière ,donnent toute la pleine mesure de ce film : la démesure ,une qualité louable mais pas là.Disons-le : Interstellar pêche par excès d'ambition . C'est là où le bât blesse .Christopher Nollan semble courir trop de lièvres à la fois en voulant faire passer une flopée de messages: vie éternelle, esprit de sacrifice, altruisme, force de l'amour, civisme, don de soi….On s' y perd en même temps que l'équipage d'Interstellaire qui lui, à la recherche cherche d'un "trou de ver" ( sorte de trou noir permettant d'emprunter un raccourci spatio-temporel) s'égare dans l'espace ! Quant aux dialogues , farcis de termes techniques et d'allusions métaphysiques obscures , ils nous gâchent la route à suivre,la seule que l'on puisse comprendre et apprécier : l'amour qui transcende l'espace temps. Bref si là haut on viellit moins vite que sur terre, le spectateur , coincé dans son fauteuil ,peut craindre lui ,d'avoir perdu deux heure quarante neuf ( durée du film ) de son temps de pauvre terrien….

Haut de page