" Une auberge avec quelques chambres,un jardin,une piscine,une cuisine, des saveurs et du silence" ...Comme le laisse suggérer le petit dépliant informatif,une halte à La bastide de Moustiers d' Alain Ducasse ne peut que signifier béatitude et bonheur gustatif,le tout noyé dans quatre hectares de verdure:pins et arbustes aromatiques....avec héli-surface...A peine franchi, plus prosaiquement le porche de la Grésolière, la terrasse aménagée en salle à manger d'été,le personnel sanglé pour certains dans de rustiques tabliers façon cuir piqûre sellier,accueille le convive avec gentillesse et simplicité. Deux tables de Brésiliens et une table de Russes ajoutant une touche d'humeur très festive...
On pourrait penser que cette communion avec la nature environnante donnerait des ailes à la cuisine qu'on pourrait légitimement imaginer de pays donc d'une belle facture provençale....Il faut bien le dire : quelle déception! Si Alain Ducasse on le sait privilégie dorénavant l'authentique,le terroir faisant la part belle aux légumes, racines "nobles" comprises ( renonçant même à la viande dans son restaurant parisien du Plaza Athénée ),la cuisine ce jour là à La bastide de Moustiers stagnait dans le neutre côté saveurs et voire le banal quand aux plats proposés dans le menu à 62E : volaille fermière cernée de petits légumes sans goût aucun et également le dessert : un moëlleux au chocolat,sempiternelle douceur servie partout. Certes les produits sont d'une qualité irréprochable - un signe distinctif bien légitime pour une "auberge" de ce type- mais il leur manque l'essentiel: la magie, la patte qui aurait dû faire ce déjeuner un moment gouteux, inoubliable.On est loin de la cuisine parfumée de Marc Veyrat où celle d' Alain Passard ! Curieusement, ce sont les pré apéritifs et autres mises en bouche qui éveillent l'attention et réveillent un peu les papilles tirant leurs épingles du jeu comme par exemple cette compotée de figues fraîches avec amandes et noix ou cette verrine mousseuse de potiron saupoudrée d'un soupçon de graines de fenouil...Même l'entrée : une cocotte de petit épeautre de Sault a du mal a décoller malgré ses petits lardons .Bref on se dit qu'au pays des cigales, la cuisine de La bastide de Moustiers ne chante pas! Dommage ....La bastide de Moustiers Les maisons d' Alain Ducasse ,chemin de Quinson ,04360 Moustiers-Sainte-Marie. Tel. + 33 4 92 70 47 47.www.bastide-moustiers.com.

Ce jour là chez Alain Ducasse...
Retour à l'accueil