Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la vie "rêvée" de "La fille de Debussy"

par leboudoirdemadame 3 Août 2014, 14:00

la vie "rêvée" de "La fille de Debussy"

Damien Luce s’est plu à imaginer le journal intime de Chouchou, la fille de Claude Debussy .La période clé? Le décès de ce père qui précédera de quelques mois le sien ( Chouchou a été emportée par la fièvre typhoïde ) .Indéniablement,Damien Luce est habité par son sujet (d’autant que ce jeune auteur est aussi musicien) mais n’a t-il pas trop extrapolé la courte vie de Chouchou ? .En résulte une" dérive" sur un terrain qui n’apporte rien sur la relation fille-père objet implicite du livre ? Toute la première partie qui raconte le chagrin de Chouchou après la mort de ce père admiré , son serment de le faire "démourir" en jouant l’oeuvre paternelle chaque semaine par le biais d’ un morceau choisi dûment déchiffré par elle, fédère le lecteur (on partage son chagrin, son désarroi ) mais d’un coup, la vie de Chouchou bascule dans la "réalité" ,le banal : la rencontre sur la côte Atlantique de Marius. Sympathique certes cet adolescent mais envahissant ! Cette amourette de vacances gâche l’essentiel de ce roman : l’amour d’une fille pour ce père trop tôt disparu .Adieu poésie ! Ne subsiste que l’envie de réécouter l’oeuvre de Claude Debussy…
Extrait :"Par la fenêtre,je vois les premières hirondelles rayer le ciel.Papa m’avait appris à guetter leur retour. Il aimait tant la nature.Il avait par exemple le plus grand respect pour les arbres.Il disait qu’un arbre était ce qu’il y avait de plus sage au monde,et que s’il avait eu le choix,il aurait préféré être un arbre plutôt qu’un homme.Il adorait la mer aussi, même s’il la trouvait mal fréquentée.Il aurait voulu interdire aux gens de s’y baigner,sous prétexte que leurs étaient trop laids.A l’entendre,la mer était réservée aux sirènes.Il faisait exception pour moi.Ildisait que j’étais sortie de la mer, comme Vénus,parcequ’il composait La Mer juste avant ma naissance".DL


La fille de Debussy, Damien Luce, éditions Héloïse d’ Ormesson

Haut de page